Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Juin 1999
space
  

En général, juin est un mois calme à Saint-Barth, la haute saison finie depuis longtemps, et celle d'été ne se mettant en place qu'avec la fin des classes. Mais il y a toujours quelques touristes en ballade, et certains d'entre eux peuvent se targuer d'une belle émotion samedi dernier quand des vents forts à 90 kilomètres/heure commencèrent à balayer l'île dans tous les sens. Et il se mit à pleuvoir des cordes.


space   Alors que le mauvais temps se déchainait, Bruno Gréaux, le capitaine du port, reçut en même temps plusieurs appels de détresse provenant de bateaux.
space
  Le premier provenait d'un voilier de location de Sun Charters à Saint-Martin qui n'arrivait pas à amener ses voiles à cause de la tempête. Ils étaient incapables de lire leur position sur le GPS et paniquaient complètement, n'ayant aucune visibilité, et ne sachant pas dans quelle direction ils naviguaient. Le Brésil pouvait être une possibilité, les vents tournoyant de n'importe quel bord.
space
  Bruno Gréaux appela rapidement les gendarmes qui disposent d'un bateau de secours prêt à intervenir pour ces occasions-là. Mais ils avaient déjà reçu un autre appel au secours et allaient partir secourir un catamaran qui avait chaviré à Colombier, laissant ses passagers se débattre dans une mer déchaînée. Leurs vies étant en danger, la vedette de la gendarmerie se rendit directement sur les lieux pour les sauver.
space
  Alors comme les gendarmes, accompagnés d'un pompier sauveteur expérimenté, se mettaient en route pour Colombier, Larry Goldberg, un américain sur un autre voilier de Sun Charters s'était branché sur la fréquence locale en VHF pour écouter ce qui se passait dans cette tempête et il entendit l'appel au secours du voilier. Il réussit à faire se calmer la femme à bord pour qu'elle lise sa position sur le GPS, et quand il eut bien compris où elle était, il enfila une combinaison de plongée, et sauta dans son zodiac muni de sa radio. ll dût affronter des vagues impressionantes de 3 à 4 mètres, mais il retrouva le bateau et le pilota sain et sauf jusqu'au port de Gustavia.
space
  En même temps, un autre catamaran s'était renversé à la Petite Anse après Flamands. Heureusement pour l'infortuné marin, Alex Gréaux (un pompier, et en même temps le frère du capitaine du port) put nager jusqu'à lui et le sauver. Ce fut une sacrée journée mais qui grâce à l'efficacité et la rapidité des gendarmes, des pompiers et de la capitainerie du Port, se termina bien, tous les acteurs de la journée étant sains et saufs.
space
fun in Corossol   

Pendant tous ces événements, une grande fête avait lieu au Régal, un petit restaurant de Corossol qui tient lieu à Saint-Barth de Café des Sports. Sébastien Piocelle, une star du football nantais de 20 ans étant sur l'île, le Régal célébrait sa venue en ayant suspendu en guirlandes tous les T-shirts, écharpes et drapeaux jaunes et verts aux couleurs de Nantes qu'ils avaient pu dénicher. Piocelle arriva pour déjeuner avec sa fiancée et sa soeur et ce fut l'émeute parmi ses fans. Ce gosse n'a pas encore vraiment fait carrière, mais ses qualités ont été repérées pour la Coupe du Monde de 2006 quand il sera au sommet de ses capacités.


space
  Et ses fans à Saint-Barth acclameront leur copain rencontré pendant une tempête d'un samedi du mois de juin.

  A bientôt pour d'autres commentaires ...

  Ellen Lampert-Greaux


Nouvelles Locales et Commentaires Editoriaux-Archive Guide du Visiteur

© 1999 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies