Vue d'Ici:
    Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
    April '04
space
    Les pignons et la bobine
space
    Et c'est chaque année la même chose à l'époque du festival du film. C'est le moment de l'année où le lit dans la chambre d'ami est couvert de T-shirts et de casquettes, et où le bureau est plein à ras-bord de bobines de films en 35 mm (vivement les temps du tout-digital... C'est tellement plus facile de transporter du numérique de par le monde plutôt que ces bobines de 35 mm!) Notre projectioniste arrive aujourd'hui du Danemark. Oui, du Danemark. Bien sûr, nous aurions pu trouver quelqu'un qui vit un peu moins loin mais ce n'est pas un job qui rapporte. Alors nous avons pensé qu'au pays du soleil de minuit, cela ferait très plaisir à quelqu'un de venir passer une semaine sous le soleil des tropiques, sans oublier le privilège rare de passer cinq nuits à transpirer dans une salle de projection minuscule et étouffante en compagnie d'un énorme et vieux projecteur. Une autre conception du sauna. Mais puisque Stig, notre homme de Copenhague, fait par alliance partie de la famille de Josh Harrison, le co-directeur du festival, on a pensé que ce serait une bonne idée de lui proposer de se joindre à notre fine équipe. Et il s'y sent comme un poisson dans l'eau, et après deux années, repique pour une troisième édition. Il arrive avec des tas de gâteries, dont des filtres et des trucs et des machins dont seuls sont férus les projectionistes. L'an dernier, manque de chance, il a eu un accident de scooter et a passé les deux derniers jours du festival emmaillotté comme une momie. Il aurait probablement dû rester à l'hôpital, mais il était hors de question pour lui d'abandonner le navire. Et bien sûr, le soir de l'accident alors qu'il devait être plutôt dans les vapes, on visionnait un film cubain très drôle, "Plaff!" (ainsi dénommé à cause du bruit que fait un oeuf projeté sur un mur... Allez voir le film et vous comprendrez...). Mais le plus drôle est que ce film est comme un film dans un film où vous ne connaissez pas le début parce que les projectionistes dans le film ne trouvent pas la première bobine et donc commencent avec la deuxième. Et leur film passe son temps à se déboiter des pignons, ce qui donne de grands passages d'écran blanc - ou plutôt dans notre cas, d'écran blanc avec le sous-titrage en français, puisque le film était en espagnol. Pauvre Dane. Chaque fois que le film dans le film avait un problème, il se précipitait pour voir si la bobine de film n'était pas réellement en train de se répandre sur le plancher plutôt que de se ranger gentiment dans les pignons (ces petits bazards en métal qui s'adaptent aux encoches qui bordent chaque côté de la bobine de film sur toute sa longueur pour bien le positionner dans le projecteur). Quand le film fut terminé, nous étions tous épuisés. Mais tous les ans, nous avons droit à ce genre de petits problèmes. Cette année, nous étions bien décidés à montrer "The Agronomist", un documentaire sur Haïti réalisé par Jonathan Demme (réalisateur de plusieurs films magnifiques dont "le silence des agneaux". Plus d'une fois, il est venu s'asseoir dans une des chaises de jardin en plastique blanc qu'on pose sur le court de tennis qui sert de salle de projection). Pour tout vous dire, la copie du film arrive aujourd'hui en compagnie de notre assistante parisienne, Sophie. Nous le projetterons samedi soir, et dès dimanche matin, Sophie reprendra l'avion avec pour la Martinique où notre amie Suzy Landau a prévu une projection pour le lundi. C'est un exploit, quand on pense que la copie pèse au moins aussi lourd que Sophie. Mais comme Stig, Sophie n'a pas l'air de voir un inconvénient à faire ce genre de choses. Car après tout, il faut bien que la fête se passe.
    A Bientôt,
    Ellen Lampert-Greaux
  Nouvelles Locales et Commentaires   |    Archives    |   Guide du Visiteur