Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Avril 2001
space
  Comme au bon vieux temps
space
  A Saint-Barth la tradition de Pâques veut que tout le monde aille camper sur ou près d'une plage. Bien que ce ne soit pas tout-à-fait autorisé, ce camping pascal est une tradition qui existe depuis si longtemps que les autorités n'y trouvent rien à redire. Des tentes surgissent un peu partout. Des marrons et des rayées et des auvents bleus pour s'abriter du chaud soleil des Tropiques. Mon mari a commencé à camper sur la plage de Saint-Jean, à gauche de ce qui est devenu la piste d'atterrissage, avec ses copains enfants de choeur de l'école catholique. Sous la houlette de leur curé, le père Belec, les garçons s'en donnaient à coeur joie pour pêcher, faire du bateau, jouer aux cow-boys et aux indiens. Le prêtre ayant lui-même une Volkswagen "Coccinelle," il donnait aux garçons de 11-12 ans leurs premières leçons de conduite sur pistes.
space
   La tradition perdure et cette année, il y avait des campeurs partout qui profitaient du long week-end débutant un jeudi après-midi jusqu'au lundi soir. Comme au bon vieux temps, des familles entières et des amis se rassemblent autour d'un feu camp. Ou d'un barbecue au gaz. Mais le résultat est identique. Beaucoup de franche camaraderie et de bonne chère, du vin et du champagne, et des enfants qui courent partout pieds-nus. Après le déjeuner, une petite trempette et puis une sieste dans le hamac. Après le dîner, guitares et accordéons sortent des étuis et tout le monde se met à chanter. Des chansons à boire bien françaises aux airs créoles populaires, comme Ba Moin an Ti Bo (Donne-moi un petit baiser), ça peut durer tard dans la nuit. On joue aussi beaucoup, principalement à la belote et aux dominos, un jeu que les hommes pratiquent dans les bistrots du monde entier.
space
  Je ne suis moi-même pas trop du style à camper, mais nous passons souvent une partie du week-end de Pâques avec des amis qui ont un petit coin de plage à Flamands. Ils arrivent à faire dormir jusqu'à 15 personnes dans leur petite cahute Saint-Barth en suspendant des hamacs cote à cote. S'il y en a un de libre, alors vous pouvez rester dormir. J'ai bien essayé une fois, mais j'ai eu tellement chaud que j'ai voulu aller me réfugier chez ma belle-mère: je ne suis arrivée qu'à notre voiture où je m'y suis pelotonnée dans une serviette de bain. L'air frais était si agréable que je me suis endormie sous les étoiles. Cette année nous avons rassemblé quelques copains et nous avons ri comme des fous en essayant de comprendre les subtilités du jeu de domino. A l'évidence, c'est plus complexe que d'apparier les nombres, mais même en tant que novices, nous avons passé un très bon moment. Ce genre de soirées avec famille et amis est un véritable retour aux sources d'un autre style de vie, déconnecté du stress moderne. Chacun avait laissé son portable à la maison, ou l'avait débranché, bien qu'il eût été amusant de s'appeler d'un camping à l'autre pour savoir où les grillades étaient les meilleures. La règle du jeu semble être "plus on est de fous, plus on rit," tout en communiant avec la nature une fois par an.
space
  J'ai hâte d'être à l'année prochaine, mais en attendant je vais sortir mes dominos et apprendre à les compter au cours du jeu. Mais comme cette année, quand le dernier domino sera tapé sur la table, je rentrerai tranquillement chez moi dans mon bon lit et laisserai le hamac à quelqu'un d'autre.

  A Bientôt,

  Ellen Lampert-Greaux


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2001 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies