Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  5 Décembre 2006 - #66
Gustavialoppet

117 coureurs dont 28 femmes ont participé dimanche matin 19 novembre à la course des As pour un circuit en boucle de 10 kms partant du stade de St-Jean et passant par Gustavia. Une demi-heure auparavant, une centaine de personnes avaient pris le départ d’une marche de 8 kms baptisée « Le cœur c’est la vie ». Les difficultés de l’épreuve, principalement la montée du col de la Tourmente à l’aller puis la côte menant au dispensaire au retour ont été facilement surmontées par Eddy Romil vainqueur en 34 minutes et 32 secondes. Le sportif, venu remettre en jeu sa victoire de 2005, était accompagné de douze autres membres de l’association guadeloupéenne Les Pieds Zélés. Autres participants réguliers, les suédois, une trentaine cette année, guidés par Roger Richter président de la Skallskopet, l’association suédoise des amis de St-Barth. Roger s’est classé 40ème au général, premier du groupe venu de Suède, loin devant le vétéran de l’épreuve, Gunnar Lotsberg, un suédois de 82 ans qui a terminé 100ème au classement général et 16ème de la catégorie des super vétérans comptant 21 coureurs. Chez les femmes, la course a été remportée par la guadeloupéenne Myriam Esdras en 43 minutes et 18 secondes suivie quelques minutes plus tard de Myriam Benchabane et de Carole Thionville, deux résidentes de St-Barth. La veille en fin d’après-midi, 210 enfants âgés de 2 à 15 ans avaient pris le départ des foulées des Ti’Mouns autour du stade. Les distances parcourues allaient de 400 mètres pour les plus jeunes à 1600 mètres soit trois tours pour les plus grands. La remise des prix s’est déroulée à l’issue de la course des As en présence de Yves Gréaux, premier adjoint au maire.

Création du groupement des associations des hôteliers, des restaurateurs et des commerçants de St-Barth

Marithé Weber, présidente de l’association des hôteliers, Didier Bensa à la tête de l’association des restaurateurs et Jean-Pierre Hennequet, président de celle des commerçants ont annoncé la constitution d’un groupement afin de « mettre leurs moyens humains et financiers en commun au service de leurs activités et du développement contrôlé du tourisme et de l’île de St-Barthélemy » selon le communiqué publié. Liés par une convention non contractuelle, les trois représentants se sont fixés divers objectifs dont la recherche des actions de communication les plus appropriées pour valoriser les métiers qu’ils représentent, l’étude de l’évolution touristique dans la Caraïbe, la mise en place d’une réflexion sur les sujets en corrélation avec leurs domaines d’activité et l’offre de conseils en matières juridique, fiscale et technique à ses membres. Le conseil municipal vient de leur mettre à disposition un local situé en ville à côté de l’office du tourisme dans lequel le groupement devrait bientôt s’installer. Actuellement, ils essaient de résoudre le problème du ralentissement des liaisons aériennes et maritimes entre St-Martin et St-Barth. En effet, depuis quelques semaines, Winair et Air Caraïbes ont été contraints de réduire le nombre de leurs rotations Juliana/St-Barth, suite à la panne de plusieurs de leurs appareils. Les deux compagnies pratiquent le « surbooking » et plusieurs passagers ont été obligés de passer la nuit à St-Martin faute de place dans les avions malgré leurs réservations. Elles ont cependant promis un retour à la normale dans les prochaines semaines. Mais dans cette attente, le Rapid Explorer ayant pour le moment arrêté son activité, il ne reste plus que le Voyager, dont le nombre de places est limité à 130 personnes, pour rejoindre St-Barth par la mer en fin de journée ou le lendemain matin. Le soir, le navire doit absolument quitter St-Martin aux alentours de 18h pour arriver à Gustavia vers 19h30, la Police de l’air aux frontières interdisant l’accostage des navires commerciaux à Gustavia après 20 h, heure de fermeture du port, une mesure que seules les compagnies maritimes de transport public respectent à la lettre. Sachant que l’aéroport est fermé de nuit soit à partir de 18h, la seule possibilité pour les passagers arrivés à St-Martin et n’ayant pas de place sur un vol dans les meilleurs délais est la location d’un bateau privé, une solution confortable mais peu appréciée des autorités qui sont dans l’incapacité de contrôler jour et nuit l’identité des visiteurs entrants dans l’île.

space
Mode in St-Barth
Mode in St Barth

Ce week-end du 1er décembre, l’équipe du Nikki Beach proposait « Mode in St-Barth », une manifestation qui a insufflé un air de fashion à ce début de saison. Au mois de juin dernier, la première de cet évènement avait été un vrai succès en proposant les défilés de créateurs connus dans des lieux insolites tels les jardins du Guanahani ou la plage de l’Eden Rock. Cette fois-ci, une dizaine de mannequins ont présenté vendredi, samedi et dimanche en fin d’après-midi les collections Lolita Jaca, Renato Nucci et Stéphane et Bernard, trois boutiques de Gustavia, sur un podium installé quai Général de Gaulle face aux yachts amarrés. En début d’après-midi, les jeunes filles défilaient au Nikki Beach pour montrer la collection de vêtements éponyme. Enfin samedi soir, la fête à ne pas manquer était le bal des sapeurs-pompiers organisé pour commémorer leur patronne Sainte Barbe et animé par le groupe st-martinois Youth Waves. Ambiance assurée !

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur