Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D’origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement reporter pour le quotidien d’informations locales Today et collabore régulièrement avec divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical. Cécile présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des 15 derniers jours.
  19 Novembre 2004 - #32
  Le Consul Général américain de passage à Saint-Barth
space

Robert L. Fretz, Consul Général des Etats Unis à la Barbade était à Saint-Barth lundi 8 novembre. Au cours de son entrevue avec le Maire dans la matinée, la réfection de la piste de l’aéroport, le changement de statut juridique et l’évolution économique et touristique de l’île ont été les principaux sujets abordés. À partir de 14h30 au restaurant La Plage, il recevait les citoyens américains résidant sur l’île (une cinquantaine d’après un récent recensement) et plus généralement toute personne qui désirait le rencontrer. Ce diplomate de carrière a découvert Saint-Barth il y a 18 ans en visiteur. L’année dernière il est discrètement revenu deux jours pour être reçu par Bruno Magras. Cette année, sa visite était annoncée dans les journaux afin de pouvoir écouter ceux qui voulaient le rencontrer. Son séjour à Saint-Barth faisait partie d’une tournée dans les Iles du Nord. Vendredi et samedi derniers, il était à Anguilla puis mardi, il est parti pour Saint-Martin où la même rencontre avec la population était organisée dans l’après-midi à l’hôtel Beach Plazza. Mercredi 10 novembre, une entrevue avec le sous-Préfet Maurice Michaud était programmée avant de regagner le consulat américain à la Barbade.

  Des bébés tortues trouvés sur la plage de St-Jean
space

Jeudi après-midi 28 et vendredi 29 octobre, les gardes de la réserve naturelle marine ont été contactés par les responsables du club de Windsurf de la plage de Saint Jean ainsi que par le personnel des hôtels limitrophes pour les avertir que des petites tortues s'étaient échouées sur la plage. Une quinzaine de ces jeunes tortues Eretmochelys imbricata avaient été réunies, à l’ombre, dans un bac en plastique. La découverte des animaux a attiré de nombreux enfants qui étaient inquiets du devenir de ces petites créatures ne bougeant presque plus. Le personnel de la réserve les a récupérées puis relâchées en fin d’après-midi dans une baie où la mer était calme. Les jeunes tortues ont vite trouvé refuge dans des nappes d’algues qui flottaient. Elles ont l’habitude de se cacher dans ces nappes pour être moins repérables des prédateurs et trouver la nourriture dont elles ont besoin. Suite à la découverte de ces jeunes tortues, petits et grands ont recherché sans succès des traces d’éclosion sur la plage de Saint-Jean.

  Nouvelle carte de plongée
space

Toute personne qui plonge dans les eaux protégées de la réserve naturelle marine doit reverser un euro par plongée à la réserve, une modeste redevance destinée à financer l’entretien des mouillages mis à la disposition des bateaux qui souhaitent s’arrêter dans les eaux de la réserve. Pour les personnes plongeant régulièrement, cette carte valable un an leur permet d’admirer «le monde de Némo» aussi souvent qu’elles le souhaitent pour un coût de 15 euros. Cette carte « forfait plongée » valide du 1er novembre 2004 au 31 octobre 3005 est disponible au bureau de la réserve marine à Gustavia.

  Projet de construction d’une salle de spectacle
space

Grande nouvelle pour toutes les associations culturelles de l’île, la salle de spectacle prévue dans les plans d’aménagement de la plaine des jeux à Saint-Jean située à côté du stade devrait voir le jour. C’est la décision de principe qui ressort d’une réunion organisée mardi 9 novembre par le président de l’association St-B’Art, une réunion à laquelle avaient été conviés les responsables des associations culturelles de l’île, les adjoints municipaux en charge de la culture et des associations, le directeur des services techniques municipaux ainsi que l’architecte du projet. L’idée architecturale d’une arène couverte et ventilée de 800 m2 au sol et comprenant une scène, des tribunes, des coulisses, une salle de projection ainsi qu’un espace de 400 m2 sous les tribunes divisé en différentes salles de danse, musique, etc. a séduit l’ensemble des participants. Les sommes nécessaires à la construction du bâtiment vont être listées dans les investissements communaux prévus pour l’avenir. Si aucune date de livraison n’a encore pu être établie, les responsables d’associations espèrent un début des travaux en 2007.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur