Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D’origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement reporter pour le quotidien d’informations locales Today et collabore régulièrement avec divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical. Cécile présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des 15 derniers jours.
  20 janvier 2004 - #14
   Un début d’année en musique classique
space

À peine remise des soirées et fêtes de fin d’année, Saint-Barth s’est réveillée au son de la vingtième édition du festival de musique classique.

Pour célébrer les vingt ans d’existence de la manifestation créée et toujours organisée par la violoniste Frances De Broff - aidée par une vingtaine de bénévoles résidant l’île - Kader Belarbi, danseur étoile à l’opéra de Paris, avait spécialement composé « Entre d’Eux ». Cette chorégraphie originale de huit minutes a été conçue pour le couple Marie-Agnès Gillot première danseuse à l’opéra de Paris et Jiri Bubenicek danseur étoile de l’opéra de Hambourg. Les deux danseurs ont présenté ce pas de deux vendredi 9 janvier à l’occasion de la soirée d’ouverture du festival. Cette pièce sera donnée pour la deuxième fois à Bruxelles le 25 janvier prochain dans le cadre d’une soirée au profit de la recherche pour le sida où se retrouveront les chorégraphes les plus connus de la planète.

Benjamin Pech et Yann Saïz, deux autres premiers danseurs de l’opéra de Paris ainsi qu’Otto Bubenicek, danseur étoile à l’opéra de Hambourg et frère jumeau de Jiri étaient les autres danseurs invités cette année. En alternance avec solos, pas de deux et pas de trois du répertoire classique, les danseurs ont présenté des pièces contemporaines qui ont fait souffler un vent agréable de nouveauté. Autre chorégraphie originale présentée au cours de ces deux soirées consacrées à la danse, un numéro écrit par Jiri Bubenicek qui le met en scène avec son frère.

Les soirées consacrées à la musique classique ont débuté le mardi 13 après deux soirs de relâche et s’achèveront le 20 janvier par un récital de saxophone et piano. Cinquante-huit artistes, musiciens, barytons et sopranos se succèdent pendant cette semaine pour jouer Beethoven, Bach, Grieg, Ravel, Rachmaninov et interpréter de célèbres airs d’opéra. Des moments de pur plaisir et une grande chance pour les habitants de Saint-Barth de pouvoir assister à des soirées d’une telle qualité.

Nouveauté cette année, plutôt que de commander une toile à un des peintres de l’île pour l’affiche du festival, les organisateurs de la manifestation, en collaboration avec l’association St-B’Art, avaient organisé un concours ouvert à tous les peintres, amateurs et professionnels. C’est le tableau de Stanislas Defize qui a été choisi par les organisateurs du festival pour illustrer l’affiche de la manifestation. La toile a également été imprimée sur 3000 enveloppes de collection pré timbrées vendues par La Poste. En tout vingt-deux tableaux étaient en compétition et ont été vendus aux enchères dimanche 11 janvier au Guanahani. Vingt et une toiles ont trouvé acquéreurs pour une somme totale de 29 955 dollars. 70% du montant de la recette de cette vente aux enchères ont été reversés au comité du festival de musique. Les 30% restants ont été partagés par les trois gagnants du concours de peintures après remboursement des frais de l’association St-B’Art pour l’organisation de l’opération. Le deuxième prix du concours a été décerné à Antoine Heckly et le troisième à une toile de Jean-Pierre Ballagny.

space
  A Bientôt
space
  Cécile Lucot
  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur