Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D'origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement l'attaché de presse de Jeet Singh et de son groupe de rock Dragonfly. Cécile continue à écrire régulièrement dans divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical et présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l'actualité des 15 derniers jours.
  2 Septembre 2003 - #6
  Inauguration d’une halle au poisson à Gustavia
space
  Le 23 août, Bruno Magras, ses adjoints et les personnalités invitées pour l’occasion ont inauguré deux bâtiments situés à l’entrée de Gustavia, en bord de rade, en face de la pharmacie : une halle au poisson et un point d’accueil et de contrôle des passagers débarquant des bateaux commerciaux.
space
  Les travaux avaient débuté l’année dernière par l’aménagement d’une nouvelle zone de parking d’une trentaine de places supplémentaires en partie sur le terrain réservé jusqu’alors aux joueurs de pétanque, imposant aux boulistes de se retrouver près du stade de St-Jean pendant toute la période de l’ouvrage. Les élus avaient également voté un budget pour la construction de deux nouveaux bâtiments, un chantier qui a démarré en octobre 2002. C’est l’architecte DPLG Patrick Benaben qui a élaboré les plans d’un marché au poisson dans le style des halles Ballard. L’édifice d’une trentaine de m2 est composé de quatre stands, trois avec évier et petit plan de travail et un quatrième destiné à la préparation du poisson. L’ensemble est surmonté de la traditionnelle toiture à quatre pentes en tôle agrémentée d’un double chapeau, caractéristique des halles Ballard permettant une bonne ventilation. Un local pour la machine à glace a été également prévu ainsi qu’un vivier à langouste. Les éviers et les plans de travail sont en béton coloré dans la masse puis poncé et le revêtement du sol est en résine colorée, le tout dans les tons de terre de sienne. Les murs sont décorés d’un carrelage en céramique bleue rappelant les couleurs de la mer ainsi que de panneaux en bois foncé qui apportent une touche d’originalité du meilleur goût.
space
  À quelques dizaines de mètres de cette halle au poisson, un autre bâtiment destiné à l’accueil des personnes arrivées en bateau a été dessiné par Patrick Benaben et bâti dans le même style architectural. La construction est composée de quatre petits blocs, deux bureaux pour le personnel de la Police de l’Air et des Frontières et deux blocs sanitaires, l’ensemble encadrant une allée centrale dans laquelle seront canalisés les passagers qui doivent se présenter au contrôle de la PAF. Au sol, une fresque représentant l’écusson de St-Barth décore l’ensemble.
space
  Les abords de ces deux nouvelles constructions à l’échelle de l’île ont fait l’objet d’aménagements paysagés comportant des bancs et un boulodrome de quatre terrains de pétanque.
space
  Les pêcheurs se sont réunis à plusieurs reprises pour essayer de se mettre d’accord sur un calendrier qui permettrait à chacun, à tour de rôle, de venir vendre le produit de leur pêche. Il est question que la municipalité, propriétaire du bâtiment, demande un loyer à ceux qui utiliseront les stands, une information qui n’a pas été confirmée par l’adjoint municipal que nous avons essayé de contacter sans succès. Si les pêcheurs arrivent à trouver un terrain d’entente, ce petit marché au poisson devrait être animé tous les matins dès le début de la saison. Il est bien regrettable que les doudous qui vendent depuis des années à côté du monument aux morts des fruits et légumes en provenance de la Guadeloupe dans des conditions précaires n’aient pas été associées à ce projet alors que les visiteurs sont nombreux à réclamer la création d’un véritable marché de produits frais antillais à St-Barth.
space
  A Bientôt
space
  Cécile Lucot
  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur