St. Barths Online

Plongée sous-marine à Saint Barth

Que vous plongiez en apnée avec seulement masque, palmes et tuba, ou que vous choisissiez l'immersion prolongée avec les bouteilles, le plaisir de l'observation sous-marine est véritablement magique.

Les fonds ne sont jamais très profonds, tout autour de Saint-Barth, qui est posée sur un plateau d'une trentaine de mètres au maximum avec ses consoeurs Anguilla et Saint-Martin. Si les coraux-branches se sont rapidement remis des derniers cyclones, les coraux massifs sont en pleine santé et parcourus de multitudes de poissons multicolores. Chaque baie a son récif, chaque îlet au large ses tombants et ses grottes. Les plus jolies plongées se trouvent autour du Pain de Sucre, îlet au large de Gustavia, autour de la pointe de l'Âne Rouge à Colombier, autour de l'îlet Coco... Un peu en retrait du port, une majestueuse épave de 75 mètres coulée en 1991 incite à une plongée mystérieuse.

Certaines baies un peu trop fréquentées par les chasseurs au fusil sont protégées depuis 1999 par une réserve naturelle marine et leur reconquête par de gros spécimens a déjà commencé. Les tortues marines, dont la pêche est interdite depuis 1991 sont effectivement revenues rapidement à Colombier, à Fourchue, tout autour de l'île, et en mettant la tête sous l'eau, vous les verrez certainement lors de votre séjour.

Toute personne qui plonge dans les eaux protégées de la réserve naturelle marine doit reverser un euro par plongée à la réserve, une modeste redevance destinée à financer l’entretien des mouillages mis à la disposition des bateaux qui souhaitent s’arrêter dans les eaux de la réserve. Pour les personnes plongeant régulièrement, cette carte valable un an leur permet d’admirer « le monde de Némo » aussi souvent qu’elles le souhaitent pour un coût de 15 euros.

Centres de plongée

Désolé, aucun résultat trouvé. Veuillez séléctionner d'autres critères svp.

Recherche sur le site