Les Nouvelles
- bimensuelles -
  Yves Bourel vit depuis plus de 10 ans à St-Barthélemy. Journaliste professionnel, il a été rédacteur en chef des deux journaux locaux. Il collabore actuellement à Radio St-Barth où il s'occupe de l'actualité politique et présente les nouvelles 2 fois par mois pour St. Barth Online!
  27 Septembre 2001 - Numéro 6
space
  Choc, recueillement et interrogations
space
   Pour dire la vérité, je n'ai pas eu la tête à écrire ma rubrique en ce milieu du mois de septembre. Cela explique ma semaine de retard. Comme des milliards d'individus partout dans le monde, j'ai été bouleversé par ce qui s'est passé aux Etats-Unis le 11 septembre dernier. Et depuis que je suis rentré de New York la semaine dernière, j'ai du mal à me concentrer sur l'écriture et l'actualité de la communauté locale.
space
  Il y a un tel décalage entre les images de mort de Manhattan et la vie de Saint-Barthélemy, entre la dévastation brutale des buildings là-bas et la beauté douce des paysages ici. Mais ce contraste n'est qu'apparent. Même éloignée de tout, l'île a subi de plein fouet le traumatisme d'événements qui ont marqué les esprits à tout jamais. C'est que Saint-Barth est une île française d'Amérique et que sa population a depuis longtemps entretenu des liens privilégiés avec le continent américain. Pas un Saint-Barth qui n'est un cousin, un oncle ou une nièce là-bas, par exemple du côté de Saint-Thomas où de nombreux Saint-Barths se sont expatriés il y a plusieurs décennies pour échapper à la misère. Pour Saint-Barth, les Etats-Unis sont une terre d'accueil et d'amitié. D'ailleurs le maire Bruno Magras, lui même ancien expatrié aux Iles Vierges, a tenu à transmettre très officiellement toute la sympathie de sa population au peuple américain dans un message publié sur ce site.
space
  Passés le choc et le recueillement (une messe organisée par les membres de la communauté américaine a été célébrée à l'église anglicane à Gustavia le vendredi 14 septembre), l'île se remet tant bien que mal au travail, le coeur encore plein d'émotions et la tête d'interrogations sur l'avenir, notamment économique. A ce sujet, la principale préoccupation est le déroulement de la saison touristique. Après un été en demi-teinte, les loueurs de villas et les hôteliers comptaient comme d'habitude sur la période d'hiver pour améliorer leurs recettes. Aujourd'hui, le futur est incertain et la tendance est plutôt à l'inquiétude. Si chacun estime en effet qu'il est trop tôt pour faire des prévisions par trop alarmistes, beaucoup prévoit néanmoins une chute de la fréquentation pour les prochains mois.
space
  Alors, en attendant la suite des événements, Saint-Barth vit au jour le jour, priant pour une paix retrouvée, un monde meilleur et les milliers de victimes de cette tragédie.

  A Bientôt,

  Yves Bourel


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2001 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies