Les Nouvelles
- bimensuelles -
  Yves Bourel vit depuis plus de 10 ans à St-Barthélemy. Journaliste professionnel, il a été rédacteur en chef des deux journaux locaux. Il collabore actuellement à Radio St-Barth où il s'occupe de l'actualité politique et présente les nouvelles 2 fois par mois pour St. Barth Online!
  22 Juin 2002 - Numéro 21
space
  Un été prometteur
space
   L'une des fragilités de Saint-Barthélemy dans le domaine touristique est sa dépendance vis-à-vis de l'aéroport de la partie néerlandaise de Saint-Martin. La piste de Saint-Jean est bien trop petite pour accueillir les gros porteurs et la grande majorité des visiteurs de l'île doivent passer par Juliana. Cette desserte aérienne pose parfois des problèmes, par exemple quand les vols, au départ de Paris, sont en retard. Les passagers à destination de Saint-Barth ont le choix entre rester la nuit sur place (la piste n'est pas éclairée à Saint-Barth) ou prendre le bateau. Le casse-tête est aussi celui des bagages qui arrivent très souvent quelques heures après les passagers, parfois le lendemain. Enfin, le personnel de Juliana n'est pas le plus performant et le plus amical de la région et le court passage à Juliana peut parfois tourner au cauchemar, surtout lorsque l'on a déjà une longue journée de voyage dans les jambes.
space
   Tout ce qui peut améliorer la desserte de l'île est donc toujours bien accueillie . En ce sens, l'accord signé entre US Airways et Winair, une des compagnies locales qui assure le trajet entre Sint-Maarten et Saint-Barth, mérite d'être souligné. Principale conséquence de cette convention, qui a été présentée, il y a quinze jours, à la mairie de Gustavia, par les représentants des deux transporteurs, les passagers d'US Air pourront enregistrer leurs bagages directement jusqu'à Saint-Barth. Autres avantages, ils auront, dès leur départ des Etats-Unis, leur carte d'embarquement pour le vol Sint-Maarten/ Saint-Barth. Un plus qui évitera de passer l'immigration et d'aller faire la queue au comptoir de Winair. Pour faciliter le transit à Juliana, la direction de Winair s'est par ailleurs engagée à les accueillir à leur descente d'avion afin de les emmener immédiatement vers la porte de la correspondance. Les bagages, quant à eux, devraient suivre plus rapidement avec la mise en service d'un nouvel avion spécialement destiné au transport des valises. Cerise sur le gâteau, Saint-Barth apparaîtra, dès le 15 juillet, sur les sites de réservations en ligne des billets d'avion, que ce soit celui de US Air ou de Yahoo. Si les hôteliers et loueurs de villas ont de quoi se réjouir, il faudra néanmoins attendre un peu pour savoir si l'accord fonctionnera réellement dans les termes indiqués. L'expérience rappelle, en effet, que les compagnies locales, dans le passé, n'ont pas toujours les moyens humains et financiers de leurs promesses.
space
   Les promesses, Saint-Barth attend que les nouveaux responsables politiques français les tiennent. Les dernières élections nationales ont changé complètement la donne et les élus locaux, pour la plupart, se félicitent du changement de majorité. Débarrassé d'un gouvernement socialiste qui avait encouragé l'administration à recouvrir les impôts nationaux, Jacques Chirac a désormais les mains libres, pense-t-on ici, pour mettre en place le fameux statut particulier demandé depuis plusieurs décennies. Une grande réunion est prévue le 15 juillet, au ministère des DOM/TOM, à Paris. Avec, à l'ordre du jour, la question fiscale et le gel de toutes les poursuites engagées. Le climat estival est donc également à l'optimisme dans ce domaine mais la prudence, là-aussi, reste de mise. Ne dit-on pas souvent, en politique, que les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent ?
space

  A Bientôt,

  Yves Bourel


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2002 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies