Les Nouvelles
- bimensuelles -
  Yves Bourel vit depuis plus de 10 ans à St-Barthélemy. Journaliste professionnel, il a été rédacteur en chef des deux journaux locaux. Il collabore actuellement à Radio St-Barth où il s'occupe de l'actualité politique et présente les nouvelles 2 fois par mois pour St. Barth Online!
  3 février 2003 - Numéro 30
space
  Les pompiers manifestent
space
   Ce n'est pas par manque de moyens, bien qu'ils pourraient légitimement le faire, mais pour soutenir l'un des leurs, convoqué devant le tribunal d'instance, que les sapeurs-pompiers de Saint-Barth ont appelé la population à manifester, à l'occasion de l'audience qui se déroulait le mardi 28 janvier, à Gustavia. Patrick Blanchard, 24 ans et pompier professionnel, était poursuivi par le procureur de la République pour « coups et blessures involontaires ». Les faits remontent au mois de février 2002. Lors d'un incendie dans une maison, à Lurin, le camion-citerne que Patrick Blanchard conduisait s'était renversé, blessant un des habitants d'une villa voisine et déclenchant un autre incendie pendant lequel la villa fut partiellement détruite. Une bonne centaine de personnes, pour la plupart des pompiers, leur famille et amis, s'était donc regroupé devant l'exigu local du tribunal (la pièce peut accueillir une quinzaine de personnes tout au plus, munie de pancartes aux slogans sans ambiguïtés « pompiers en colère » ou encore « nous sommes des sauveteurs pas des assassins » pour dénoncer, selon eux, le caractère « inacceptable de la procédure ». Peu habitués à une telle agitation à Saint-Barth, le juge et le procureur de la République ont sans doute été bien contents d'apprendre qu'une demande de renvoi du dossier devant le tribunal correctionnel avait été déposée par l'avocat du blessé. Malgré les protestations de l'avocat de la défense, le juge a déclaré le tribunal incompétent et demandé le renvoi de l'affaire devant la juridiction compétente. Le procès se déroulera donc, dans quelques mois, à Saint-Martin ou en Guadeloupe, dans une ambiance vraisemblablement plus calme.
space
  Plus de parkings à Gustavia
space
   Comment régler les problèmes de circulation et de parkings à Gustavia et à Saint-Jean ? La question a été une nouvelle fois évoquée devant le conseil municipal lors de sa dernière réunion qui se tenait le vendredi 24 janvier. Sans qu'aucune réponse ne puisse être donnée. La solution la plus souvent avancée, la fixation de quotas d'importation de véhicules pour les entreprises locales et les loueurs de voitures, est subordonnée à l'évolution statutaire de l'île. En attendant, la commune doit faire avec les moyens du bord. Pour Gustavia, l'aménagement de l'entrée de la ville prévoit la création de 17 places de parkings supplémentaires qui prendront très vraisemblablement la place du boulodrome malgré l'opposition des boulistes locaux qui n'ont pas manqué de dire au maire tout le mal qu'ils pensaient de ce projet. Autre idée étudiée, la création d'une rue piétonne, rue du général de Gaulle, afin de faciliter la vie des piétons, une idée séduisante mais pour laquelle il faudra auparavant résoudre le casse tête du stationnement. A Saint-Jean, la mairie réfléchit à la possibilité de mettre la route principale qui longe la petite et la grande plage en sens unique pour éviter que ne se reproduisent les embouteillages de fin d'année dernière. L'autre sens de circulation se ferait par le stade de Saint-Jean et la route qui longe l'étang.
space
  Le Conseil d'Etat stoppe Nordleing
space
   Le conseiller régional, Nordleing Magras, ne pourra pas porter plainte, au nom de la commune, contre le maire Bruno Magras. Le Conseil d'Etat a en effet confirmé, le 30 décembre, la décision du tribunal administratif de Basse Terre. Nordleing Magras souhaitait poursuivre le maire pour prise illégale d'intérêts dans la location d'un hangar à l'aéroport et dans l'importation d'avion pour laquelle il n'aurait pas payé de droits de quai. Les juges ont notamment estimé que les éléments apportés par le conseiller régional ne suffisaient pas à démontrer qu'une plainte avec constitution de partie civile présentait des chances de succès.
space

  A Bientôt,

  Yves Bourel


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2002 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies