Les Nouvelles
- bimensuelles -
  Yves Bourel vit depuis plus de 10 ans à St-Barthélemy. Journaliste professionnel, il a été rédacteur en chef des deux journaux locaux. Il collabore actuellement à Radio St-Barth où il s'occupe de l'actualité politique et présente les nouvelles 2 fois par mois pour St. Barth Online!
  19 Avril 2002 - Numéro 17
space
  Transat : Saint-Barth dans la course
space
   On ne se lasse pas de la transat Lorient/Barth. Cette compétition possède, en effet, tous les ingrédients pour attirer l'intérêt du public. De petits bateaux identiques, des Figaro Beneteau de 9,14 mètres, des navigateurs chevronnés, les meilleurs de leur catégorie, et deux étapes très différentes, l'une entre Lorient et Madère, avec le passage toujours très redouté du Golfe de Gascogne et l'autre, entre Madère et Saint-Barth, pendant laquelle il faut savoir négocier les zones de calme avant de toucher les alizés.
space
  Lancée en 1992, la seule course transatlantique à armes égales a vu passer tous les meilleurs marins français qui s'en sont servis de tremplin pour aller, ensuite, naviguer dans la classe supérieure. Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Roland Jourdain, Catherine Chabaud, Karine Fauconnier s'y sont frottés comme les plus anciens, Philippe Poupon, Florence Artaud, Yves Parlier, Isabelle Autissier, heureux de revenir, de temps en temps, à de plus petites unités.
space
  Cette course est, cette année, particulièrement intéressante pour Saint-Barth en raison de la présence de deux bateaux de l'île sur la ligne de départ. L'un Saint-Barth Assurances, avec à son bord, Markkü Harmälä (un jeune voilier finlandais marié à une Saint-Barth) et Richard Lédée, le petit fils d'Hyppolite Lédée, un des pionniers du développement de l'île. L'équipage avait déjà participé à la compétition, il y a deux ans. L'autre Figaro est mené par Luc Poupon, ancien équipier d'Eric Tabarly, et Jeff Lédée, l'un des bizuths de la flotte qui effectuera, à cette occasion, sa première traversée de l'Atlantique.
space
  Pour Saint-Barth, il y aura donc deux courses. La grande, celle qui oppose les 25 concurrents qui se battront pour la victoire finale. Et puis, la course dans la course, qui verra s'affronter la flotte locale dans un duel savoureux sur l'océan. « L'un de nos objectifs est d'arriver devant Lucky et Jeff, » racontait Markkü Harmälä, la veille du départ, donné le 14 avril, en Bretagne, sous un grand ciel bleu. Au delà de cette rivalité qui reste très amicale, les deux bateaux étaient amarrés bord à bord aux pontons de Lorient, les Saint-Barths ont de l'ambition à revendre. Sans complexe, ils ne sont pas partis pour faire de la figuration. « Nous voulons arriver avant le second, » commentait, avec humour, Lucky Poupon qui a fait plus de transatlantiques que de tour de l'île de Saint-Barth.
space
  Au delà de son aspect sportif, la transat Lorient/Saint-Barth, est considéré, ici, comme un outil de promotion de la destination. Depuis la première édition, les hôteliers participent activement à son déroulement en offrant des nuitées aux organisateurs et aux journalistes invités. Le départ, à Lorient, permet également de faire connaître les charmes de l'île. Cette fois-ci, l'office du tourisme avait un stand où le public pouvait obtenir tous les renseignements pratiques et, cerise sur le gâteau, goûter les fameux ti-punchs antillais. Samedi dernier, à l'issue d'un tirage au sort effectué par les deux maires des villes de départ et d'arrivée, deux Lorientais ont, en outre, gagné un séjour d'une semaine après avoir participé à un concours organisé en collaboration avec une centaine d'agences de voyages métropolitaines.
space
  Les bateaux partis, l'île se prépare désormais à les accueillir. L'arrivée est prévue entre le 10 et 12 mai dans la rade de Gustavia. L'un des attraits de la course pour les marins et les organisateurs est, bien entendu, la perspective de se retrouver pendant une semaine, en famille ou avec les amis, sous les cocotiers. Pour les marins de Saint-Barth, c'est le joie de rentrer chez soi, accueilli dans la liesse par une population heureuse et fière de célébrer ses héros.
space

  A Bientôt,

  Yves Bourel


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2002 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies