Vue d'Ici:
    Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
    Octobre 2005
space
     Déjeuner dehors
space
Il pleut. En fait, les gens commencent à se plaindre de trop de pluie par ici et quelques uns des anciens disent qu’ils n’ont jamais vu ça, de toute leur longue vie, qu’ils n’ont jamais vu autant de pluie à cette époque de l’année. Les citernes et les piscines débordent et les jardins sont magnifiquement fleuris. Autour de la maison, les herbes et les lianes deviennent si grandes qu’elles menacent de rentrer par la fenêtre de la cuisine pour m’étrangler. Cela nous change vraiment des jours de sècheresse et de poussière que nous avons tous en tête. Alors que fait-on ici quand il pleut ? Pour ma part, je joue énormément au scrabble, aussi bien « en live » avec des amis, et en temps réel sur internet avec des gens du monde entier. Mais dernièrement, je ne sais pas ce qui se passe, je n’arrive plus à gagner. Mon cerveau doit être embué. Un peu comme le terrain de foot à Saint-Jean quand le premier match de la saison a été annulé à cause, vous l’avez deviné, de la pluie. En ce moment, il ne pleut pas vraiment, mais le vent souffle et on a un peu l’impression que le cyclone Wilma arrive ici plutôt qu’en Floride. Pour l’instant, nous avons eu de la chance, nous n’avons eu aucune tempête majeure. Ce qui veut dire que l’île est grosso modo dans les temps dans sa préparation à la saison touristique. Tous les jours un nouvel endroit ré-ouvre après la fermeture du début d’automne, et de nouveaux lieux se lancent, ou vont bientôt ouvrir. La bonne nouvelle est qu’en plus de quelques endroits 4 étoiles d’un luxe inouï comme la nouvelle suite Wellness au-dessus du spa du Guanahani et de l’Hôtel Sereno récemment rénové, un certain nombre d’endroits nous sont accessibles, à nous simples mortels. Notamment plusieurs nouveaux restaurants pour déjeuner, une activité plutôt importante par ici. Aucun français digne de ce nom ne peut déjeuner d’un hot-dog qu’il aurait achété dans une baraque à frites (au cas où il y en aurait ici), même s’il est plein de moutarde de Dijon. Et les restaurants tournent en servant des menus du jour aussi bien aux îliens qu’aux touristes. Jusqu’à maintenant, la nouvelle moisson de lieux pour déjeuner comprend Le Jardin, situé dans la cour intérieure tout près de Match. Fraîchement repeint de blanc, avec des pâles roses au ventilateur de plafond, des verres rayés en couleur et d’adorables petites salières, cet endroit est la création de Zabu, anciennement chez Maya To Go, et de Pascal, le chef. Et Alice, dont tout le monde se souvient quand elle était chez Maya, fait partie de l’équipe. A Gustavia, on trouve des tapas au nouveau Café Victoire, là où était Domi auparavant, et j’ai cru comprendre que Lucien, un ancien du Sélect, a ouvert un sorte de traiteur à la Pointe. Comme son surnom est Spam, son endroit s’appelle Spam To Go. Mais il y aura des langoustes à emporter aussi bien que des crabes farcis… Alors chaque fois qu’il pleuvra un peu trop pour aller à la plage, on peut être sûr de trouver un nouvel endroit à tester ; ou alors n’hésitez pas, allez chercher un plat à emporter et venez jouer au scrabble à la maison !
    A Bientôt,
    Ellen Lampert-Greaux
  Nouvelles Locales et Commentaires   |    Archives    |   Guide du Visiteur