Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Novembre 2003
space
  Un véritable déluge
space
    Il pleut. Et il a plu pendant une semaine entière. Sans arrêt ou presque. Des sauts d’eau. Des trombes. Des averses. Des cascades. Des pluies torrentielles. Des grands voiles de pluies ondoyant dans les grains. Vraiment, on aurait aimé que ça s’arrête. Parce que ce n’est pas très normal sur une île en général très sèche. C’est inhabituel dans le sens où il ne tombe presque jamais tout ça à la fois (même les cyclones qui apportent énormément de pluie ne restent pas installés comme ça si longtemps). Et inhabituel aussi dans le sens où en général on passe son temps à prier pour que la pluie vienne remplir les citernes et arroser les jardins.
    Mais je vais vous dire, cette fois-ci les jardins ont été plus qu’arrosés. Et je ne peux m’empêcher de penser à mon ami Dennis Carlton et à son compère David Anderson. Ce sont des habitués de l’île depuis une vingtaine d’années, et je suis sûre qu’ils n’avaient jamais vu autant de pluie non plus. Pour des visiteurs fidèles comme Dennis et David, un peu (et même beaucoup) de pluie ne pose aucun problème. Mais cette fois-ci, ils étaient venus à St-Barth pour le lancement de leur livre exquis, Case et Cuisine, écrit en collaboration avec Elise Magras, de l’Office municipal du tourisme. Et outre Dennis et David, au moins une centaine de leurs amis chers et de leur famille étaient venus des Etats-Unis pour fêter l’événement (des épouses, des ex-épouses, des frères et des belle-sœurs, des nièces, enfin vous imaginez un peu la smala). Et tout ce petit monde n’a pu apercevoir un seul rayon de soleil. Sauf peut-être une après-midi quand une soixantaine d’entre eux se sont entassés sur un bateau de plongée, un catamaran et un voilier pour aller pic-niquer à Colombier et explorer les fonds marins. Au moins la pluie a épargné cette petite sortie. Mais les dieux aquatiques se sont vengés le lendemain soir, et sans faire dans la dentelle. Dîner chez Maya pour 130 personnes. Les tables collées les unes aux autres, on ne pouvait plus bouger. Un navire de guerre français ancré au quai de commerce pas loin de là. Un bateau de croisière scintillant au loin vers l’horizon. Et puis patatras. Coups de tonnerre. Eclairs. Et pluie. De véritables torrents. Le toit de toile de Maya a commencé à fuir et goutter ça et là, mais par chance le dîner se terminait. Un DJ local entreprit de mettre de l’ambiance et les gens semblaient tous très contents, même sous la pluie. Bien sûr, on avait poussé les tables, plié et mis à l’abri les chaises « metteur en scène » et tout le monde a voulu danser. Un peu de rock. Un peu de reggae. Un peu de zouk. A partir de ce moment-là, c’était une rivière d’eau qui traversait la piste de danse qui devenait un peu glissante. Enfin s’ouvrirent de grands parapluies pour ramener les hôtes à leur voiture (une voiture de location fut complètement noyée et laissée là jusqu’au lendemain). Mais Dennis et David, leurs amis et leur famille ont pris tout ça du bon côté. Même Dennis, qui s’était fait mal au pied et dont les orteils teintés au mercure au chrome n’avaient pas perdu leur belle couleur dans l’eau.
    Quoi qu’il en soit, leur livre, Case et Cuisine, illustré par les photos de Dennis (exposées jusqu’en décembre à la galerie « les Artisans » de Gustavia) allant d’une lessive séchant sur un fil à l'architecture et la cuisine, et par le journal gastronomique de David qui relate leurs repas dans divers restaurants tout au long de ces années – certains n’existent plus – reflète parfaitement bien le charme de l’île. Je vous recommande de vous le procurer lors de votre prochaine visite sur l’île, et s’il se met à pleuvoir, alors au moins vous pourrez vous réfugier dans un bon livre !
  A Bientôt,
  Ellen Lampert-Greaux

  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur