Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Juin 2002
space
  La coupe est pleine
space
  S'il y a une chose que j'ai apprise en vivant en France et à St Barth, c'est que pratiquement tous les français sont des dingues de football (qu'on appelle aussi soccer, mais uniquement aux Etats-Unis).
space
   Ce jeu-là gomme les inégalités, qu'elles soient sociales, économiques ou raciales. Mettez dans une même pièce l'éboueur du quartier et le ministre de la culture du pays et je vous parie un penalty gagnant que dans les cinq minutes, ils discuteront de leurs joueurs préférés et des transferts dans d'autres équipes, ou qu'ils se lamenteront d'un coup de pied trop haut ou trop bas, ou du sale boulot des arbitres. Et puis il y a aussi le fait que c'est l'année de la Coupe du Monde (le moment culminant du football qui revient tous les quatre ans) et la France n'a pas marqué un seul but dans la compétition de cette année et a même du rentrer chez elle la queue entre les jambes. La France entière est en deuil actuellement (la rumeur a couru d'un accueil à jets de tomates à l'aéroport). Il est vrai qu'il y avait une pression terrible sur la France qui était tenante du titre, vainqueur de la dernière Coupe du Monde en 1998. Mais cette année, les Bleus, comme on les appelle, n'ont jamais réussi à imposer quoi que ce soit, perdant le premier match contre le Sénégal (voila un pays qui fait son entrée dans la Coupe du Monde, alors vous pouvez imaginer la tête des français) et qui fait zéro-zéro dans le second match, et qui perd le troisième. Comment un héros national comme Zidane, et tous les autres joueurs en vue de l'équipe de France ont-il bien pu ne pas mettre un seul but, et pire encore ne pas être qualifié en huitième de finale (contre toute attente, les Etats-Unis y sont parvenu en gagnant leur premier match!). De plus, les matchs ont lieu en Corée du Sud et au Japon, alors que la plupart des supporters de foot vivent en europe et en Amérique du sud. Etant donné le coût du déplacement trop important pour permettre aux supporters d'aller applaudir leur équipe, on a affublé des groupes de japonais et de coréens des couleurs des différentes équipes et on leur a appris à les encourager (je me demande ce que donne "Allez les Bleus", ou "Allez la France" avec l'accent asiatique?)
space
  Le décalage horaire de 14 heures a causé une difficulté à nos footeux de Saint-Barth, qui avait été contents d'apprendre que les matchs seraient diffusés en temps réel sur ESPN2, mais un peu moins quand ils ont su les horaires : 2 h 30, 5 h 30 et 7 h 30 DU MATIN. Si vous souffrez d'insomnie et que vous apercevez de la lumière en pleine nuit chez mon beau-frère, vous pouvez toujours aller suivre un ou deux matchs avec les copains. C'est quand même dommage que les français n'ait pas réussi à se qualifier, parce que s'il existe bien certains sujets qui font paraître la France bien loin, quand on parle de foot, ici on est 100% bleu, blanc, rouge.

  A Bientôt,

  Ellen Lampert-Greaux


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur