Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Juillet 2001
space
  SAISONS
space
   Il est un fait qu'à Saint-Barth, il n'y a pas de saison. En tous cas, pas le genre de saison qu'on connaît en Pennsylvanie, où les mots hiver, été, automne et printemps veulent dire quelque chose et où les expressions "blanc manteau de l'hiver" ou "giboulées de mars" ont quelque chose à voir avec la réalité. Ici, la saison d'été s'étire infiniment de mois en mois, et s'il existe une saison des pluies, on ne peut pas la localiser véritablement au cours de l'année.
space
   En lieu et place, l'île s'est dotée de saisons bien spécifiques, connues sous le nom de "haute saison" et "basse saison", ou alors, tout simplement en "saison", et en "hors saison". Pour faire court, en saison, les tarifs hôteliers et de location de voiture grimpent au plus haut, et hors saison, il n'y a pas beaucoup de restaurants ouverts. De fait, la haute saison se situe en hiver avec un maximum de touristes présents sur l'île, et en été c'est la basse saison, sans grand monde sur les plages. Ou alors sur d'autre plages, pressés comme des sardines à East Hampton par exemple, alors qu'ici, les plages pourraient accueillir une université d'été de baleines. La seule saison qui a quelque chose à voir ici avec le temps qu'il fait est la saison cyclonique, qui couvre un large spectre depuis le début de l'été jusque tard dans l'automne, et durant laquelle chacun scrute anxieusement la formation d'ondes tropicales au large des côtes de l'Afrique, dans l'espoir qu'elles ne dégénèrent pas en tourbillons destructeurs.
space
   L'été est également le temps des réjouissances sur l'île, et il ne se passe pas une semaine sans qu'une grande fête soit organisée quelque part. Cette saison-là s'ouvre avec la Fête Nationale du 14 juillet et se prolonge jusqu'à la fin août, émaillée par nombre record de jours fériés. Les festivités n'omettent pas un saint local, de Saint Louis à Saint Barthélemy, sans oublier de célébrer l'amitié avec la Suède et la grandeur de la ville de Gustavia. En général, vous réalisez que vous avez loupé une fête aux premières déflagrations du feu d'artifice qui, en soirée, clôture l'évènement.
space
  La basse saison est aussi le théâtre de multiples tournois sportifs, qui vont du concours de pêche au gros à celui de volley-ball. Cette année, en haute mer, le défi est d'attraper un marlin qui pèse plus de 335 kilos pour battre le record de l'année dernière. Mais grâce à la nouvelle règle du "marquage et relâchage", nous ne devrions plus assister au spectacle de ces géants des mers suspendus à une potence sur les quais. En principe, ils doivent être pesés à bord des bateaux, et remis à la mer sur le champ, pour un principe de protection de l'espèce. Mais il semble que cette information n'ait pas atteint la flotte des marins originaires de Saint-Martin, qui rapportent à quai absolument tout ce qu'ils pêchent. Personne ne sait vraiment ce qu'il advient des marlins relâchés, mais il est à parier qu'ils sont soulagés quand la saison de pêche se termine et qu'ils accrochent enfin le panneau "fermé" à l'entrée du "Boulevard des Marlins"...
space
  Mais le plus beau dans toute cette histoire qu'il n'y a pas de saison, c'est que l'été s'étire indéfiniment, et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle beaucoup d'entre nous se sont installés sur l'île. Summertime, c'est la plus belle des chansons ....

  A Bientôt,

  Ellen Lampert-Greaux


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2001 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies