Vue d'Ici:
    Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
    Janvier 2005
space
     Pluie d’étoiles
space
Cette période de l’année bruisse des rumeurs de stars entraperçues. Et l’on agite toutes sortes de noms. Sont censées être ici en vacances : Uma Thurman, Paul Allen, Woody Allen, Denzel Washington, Steven Spielberg, George Lucas, et aussi Puff Daddy, P. Diddy et Sean Combs, en vrac. J’ai appris que j’avais manqué les essais de maillot de bain de Brad Pitt dans une boutique de Gustavia. Beaucoup de ces vedettes sont invitées à bord des mega-yachts qui ornent le port, et elles font la navette d’une soirée à l’autre sur ces géants des mers que sont Octopus et Ultima III. Pendant que toutes ces stars s’activent, que reste-t’il aux simples mortels ? Et bien je vais vous le dire. Début décembre, quand ces gros bateaux n’étaient encore qu’une brindille dans l’œil du capitaine du port, certains locaux jouaient aux billes. Et pas pour rire. Car il s’agissait du championnat régional dont les gagnants auraient la chance d’aller disputer le championnat national en France. Et où donc jouent-ils aux billes ? Sur un circuit de course construit sur un carré d'herbe derrière le supermarché Match. Un type du nom de La Grenouille (c’est bien ça, la Grenouille. Quel drôle de surnom pour un français !) organise le tournoi avec Kiki de Radio Transat, servant de maître des cérémonies, proclamant les résultats et animant toute l’affaire. La piste à billes est faite en sable aggloméré et ressemble un peu à un terrain de golf miniature. Cette année, il y avait un poisson, et une tortue, et d’autres créatures du même genre sculptées dans le sable et teintées pour mettre de la couleur dans le parcours. Chaque joueur lance sa bille sur une piste assez étroite. De petits chevaux avec leur cavalier, tous de couleur différente, servent de repères et représentent chaque joueur dans sa progression sur le circuit. Enfants et adultes peuvent concourir. Le football aussi est un sport très populaire pour les îliens, et d’octobre à mars se déroule un grand tournoi. La plupart des week-ends, des matchs sont organisés au stade de St-Jean et tous ceux qui le souhaitent peuvent aller les voir jouer (si les projecteurs sont allumés, il y a de grandes chances pour qu’ils soient en train de jouer). Pendant que les garçons jouent aux billes ou au foot, beaucoup de jeunes filles prennent des cours de danse, comme beaucoup d’autres petites filles le font de par le monde. Mais ici, elles ont la chance de se produire pendant le Festival de musique de Saint-Barthélemy au cours de la même soirée que de magnifiques jeunes étoiles du Ballet de l’Opéra de Paris ou d’autres prestigieuses compagnies internationales qui viennent se produire sur une scène improvisée sous le grand ciel étoilé de Saint-Barth. Pour certains, Saint-Barth est le lieu branché où venir en vacances. Pour d’autres, c’est un engagement à l’année. La vie continue comme à l’accoutumée, même quand des stars déjeunent au Lafayette Club ou au Sandbar. Quant à moi, j’aime bien jouer au scrabble. Et au cas où cela vous intéresse, c’est l’équipe du Saint-Barth Beach Hôtel qui mène le tournoi pour le moment. Mais la saison est loin d'être finie.
    A Bientôt,
    Ellen Lampert-Greaux
  Nouvelles Locales et Commentaires   |    Archives    |   Guide du Visiteur