Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Janvier 2002
space
  Démarrage en trombe
space
   Whaow! La nouvelle année a juste quelques jours, et elle a démarré sur les chapeaux de roue.
space
  Le soir du 31 décembre, je regardais le ciel étoilé assise à une terrasse chez des amis lorsque quelque chose d'étrange me frappa. St-Martin était vraiment très sombre. Il s'avéra qu'à peine tournée la page du dernier jour de l'année, EDF, notre Electricité de France, avait décidé de se mettre en grève en Guadeloupe et du côté français de St-Martin, où les réveillons eurent donc lieu à la lumière des bougies. Pour ne pas être en reste, les agents locaux d'EDF à St-Barth se sont également mis en grève, crayonnant leurs revendications sur de grandes affiches. Je n'ai pas bien compris ce qu'ils voulaient, mais en tous cas, ce qu'ils refusent catégoriquement, c'est la pose d'un câble sous-marin qui convoierait du courant électrique de St-Martin à St-Barth, ce qui nous dispenserait de fabriquer notre propre électricité. Cette fois-ci, on a eu de la chance. Alors que St-Martin est toujours plongée dans le noir, et que nos gars d'ici font toujours la grève, ils ne coupent pas le courant (si c'était le cas, je n'aurais probablement pas l'occasion de vous écrire en ce moment). Au seul détail prêt, qu'en cas d'avarie, tout s'arrête. Ils n'assureront aucune réparation. Alors on espère très fort.
space
   Tout comme le maire Bruno Magras, qui avait invité l'île entière, ainsi qu'une escouade de personnalités françaises, à l'inauguration de la nouvelle mairie à Gustavia, le 3 janvier. Cela aurait été gênant, pour ne pas dire torride, si l'électricité avait été coupée. Personne n'aurait pu entendre les deux heures de discours où chacun des partenaires congratulait chacun des autres du magnifique résultat, et où une médaille d'honneur fut allouée à quelques anciens maires pour leurs mérites passés. On m'avait demandé de venir assurer la traduction du discours du Maire pour l'émission matinale d'Addie Ottley, qui faisait un direct sur WSTA, une radio anglophone de St-Thomas. On ne m'avait pas prévenu que ce serait deux heures de direct, avec reportage sur l'évènement, et traduction de tous les discours, du mieux possible (je vous assure que certains mots français sont véritablement intraduisibles). Au soulagement général, le courant ne fut pas coupé, ni donc l'air conditionné, et le ruban fut coupé et le champagne coula à flot dans la nouvelle splendide mairie, en bord de mer, juste à côté du Wall House. Reste à savoir comment la ville de Gustavia va se rééquilibrer d'un côté à l'autre du port, maintenant que la mairie s'y est déplacée.
space
  Un autre moment intéressant fut le chant d'adieu au franc français et le passage à l'euro, précisément au moment de l'année ou les dollars coulent à flot sur toute l'île. J'ai fait un petit paquet de mes vieilles pièces de monnaie pour aller les changer à la banque, et c'est avec une poche pleine de jolies pièces toutes neuves que je peux maintenant attendre de voir ce que cette nouvelle année nous réserve.

  A Bientôt,

  Ellen Lampert-Greaux


  Nouvelles Locales et Commentaires     Editoriaux-Archive     Guide du Visiteur  

© 1996-2001 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies