Vue d'Ici:   Ellen Lampert-Greaux, d'origine Américaine, vit à Petite Saline. Tout en organisant le festival du film Caraïbe, ou supervisant l'équipe locale de Volleyball, ou écrivant des articles pour différents magazines connus, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.
  Avril 2000
space
  St-Barthélemy, comme dans un film
space
  L'action débute aux premières lueurs de l'aube, un certain vendredi de la fin mars. Alors que le soleil se lève derrière les cônes volcaniques qui ponctuent l'île, quelques pêcheurs isolés partent en mer, et le livreur de la boulangerie commence ses tournées du jour.
space
  En trempant dans leur tasse de café noir à la française les baguettes encore toutes chaudes et les croissants frais, les résidents du quartier de Colombier s'aperçoivent qu'un groupe d'hommes bizarrement accoutrés encercle toute la zone. Vus de plus près, il s'avère que ce sont des gendarmes de la brigade d'intervention en tenue de combat: radio cocotier commence alors à grésiller et les baptise ninjas, ou commando, tant ils inspirent la peur aux résidents locaux. Finalement, ils escortent un petit groupe de fonctionnaires jusqu'à une maison perchée sur un morne.
space
  Une fois que l'information de leur présence s'est répandue, les îliens s'évertuent à organiser une manifestation qui engendre d'abord un monstrueux embouteillage depuis l'aéroport jusqu'à Gustavia, et de Colombier jusque vers Flamands.
space
  Et ce qui avait débuté comme un sit-in pacifique dégénère en un inadmissible échange de pierres contre des grenades lacrymogènes, dont les nuages de fumée noire filent avec le vent vers l'école primaire où des enfants jouent dans la cour. L'action continue sur le quai, où la brigade d'intervention et les manifestants s'échangent une dernière volée de pierres et de grenades. Cette fois-ci, ce sont des touristes abasourdis qui en font les frais. Alors que le générique défile, quelques pare-brises de minibus de location éclate, et un petit nombre de personnes se font soigner de blessures causées pendant la débandade...
space
  On pourrait penser à un scénario pour un téléfilm bas-de-gamme... Mais non, figurez-vous que même sur cette île perdue des Antilles, la réalité peut dépasser la fiction. Peut-être que la prochaine fois, les ninjas viendront en shorts. Habillés comme ils l'étaient et en plein soleil, ils ont dû avoir chaud!
space
  Maintenant qu'avril est là, des événements plus réjouissants se pointent à l'horizon. La transatlantique AG2R, au programme tous les deux ans, apportera sa cohorte des meilleurs marins à voile depuis la France, au départ de Lorient en Bretagne pour arriver à la mi-mai à St-Barth. Suivre la course sur internet est ici un des passe-temps favoris et tout le monde sera soit sur le quai, soit sur un bateau dans le port quand il s'agira d'accueillir les vainqueurs, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit. La participation locale est assurée par Richard Lédée et Markku Harmela, ainsi que par les frères Poupon qui considèrent plus ou moins l'île comme leur résidence.
space
  Le 5ème Festival du Film de St-Barth (que j'ai l'honneur d'organiser) aura également lieu à la fin du mois, et je vous remercie de bien vouloir toucher du bois et de faire vos incantations favorites au beau temps pour que le ciel reste dégagé durant les cinq nuits des projections en plein-air à l'AJOE. C'est un vrai "cinéma paradisio" avec au programme des films des Caraïbes, d'Europe et même cette année, des États-Unis. Si vous êtes sur l'île à ce moment-là, venez donc prendre une chaise et vous installer. Pop-corn, hot dogs et sodas sont disponibles avant le film et à l'entracte, quand Roland et Alain, nos deux valeureux projectionnistes, changent la bobine. On ne fait pas plus charmante soirée au cinéma. C'est vrai!

  A Bientôt

  Ellen Lampert-Greaux


Nouvelles Locales et Commentaires Editoriaux-Archive Guide du Visiteur

© 1999 Editions Bassin Laurent, B.P.65, 97095 St. Barthélemy, French West Indies