Vue d'Ici:

Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline et est la rédactrice en chef du Harbour Magazine pour Saint Barth et Saint Martin. Lorsqu'elle n'organise pas le Festival du Film Caraïbe de Saint Barth, ou qu'elle écrit pour différents magazines comme Live Design, MACO et All At Sea, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.

    Décembre 09

Joyeuses fêtes !

C’est la saison assurément, avec le scintillement des lumières de Noël et l’odeur des sapins dans l’air. Et oui, même ici sous les tropiques, les gens aiment conserver vivantes ces traditions, même si nous devons admettre qu’il n’y avait aucun arbre à feuilles persistantes dans la petite ville de Bethlehem et que les seules lumières scintillantes étaient les étoiles dans le ciel. Et je devine qu’il ne serait pas juste de faire une décoration avec des noix de coco sculptées et des fleurs d’ibiscus suspendues dans des palmiers et les trois rois mages en tongs et en paréos. Mais avant même l’arrivée de Noël, quelques célébrations soulignaient la diversité de la population sur ce petit rocher. D’abord, Hanukah, le festival des lumières juives qui marque le miracle de l’huile dans la lampe éternelle du temple qui brûle pendant 8 jours au lieu de juste un, retour en 165 avant JC.Il y a une petite communauté juive à St-Barth et l’élégante bijouterie Donna Del Sol à Gustavia sert naturellement de centre à cette communauté où les gens se sont réunis durant Hanukah. Donna exposait son magnifique menorah en argent (ou hanukia) aussi bien qu’une charmante collection de tasses Kiddush et hébraïques en argent. Mettez un yarmulke ou kippah sur votre tête et rejoignez résidents de l’île et invités pour une célébration de fête (avec vin kasher de Bordeaux bien sûr…) Une autre sorte de célébration de fête avait lieu au Swedish design center de St-Jean où Nils et Susanna Passburg fêtaient la Sainte Lucia - célébration suédoise de la porteuse de lumière. Tout au long de l’été, les célébrations de la St Lucia représentent une des plus célèbres traditions culturelles en Suède avec une évidente référence à la vie dans l’ancienne communauté paysanne: ténèbres et lumières, froid et chaleur. St-Barth possède sa propre chaleur, mais dans ce cas, la porteuse de lumière était Saline Passburg fillette de 6 ans habillée de blanc et portant une couronne avec des lumières électriques scintillantes (traditionnellement, les lumières étaient des bougies…) Quelques autres jeunes filles suédoises étaient habillées pour l’occasion, une manière informelle de se remémorer l’appartenance de l’île à la couronne Suédoise pendant 100 ans. Une des traditions typiques St-Barth pour les fêtes est l’organisation de soirées de chants de Noël. Appelés « chanté nwel » en Créole, ces rassemblements informels réunissent musiciens et chanteurs locaux, motivés par un ou deux punchs de rhum.De nombreux quartiers organisent également la venue du Père Noël, avec des arrivées surprises en bateau, à dos d’âne ou même en moto. Ensuite bien sûr, vient le temps les activités sérieuses de la période des fêtes avec les soirées et l’indispensable shopping et sa liste de cadeaux à faire. Le temps que la régate du jour de l’an et la grande soirée sur les quais se déroulent le 31 décembre, nous serons prêts à chanter « Auld Lang Syne » aux douze coups de minuit et ainsi clôturer la saison des fêtes jusqu’à l’année prochaine !

A bientôt,

    Ellen Lampert-Greaux

Nouvelles Locales et Commentaires | Archives | Guide du Visiteur