Vue d'Ici:

Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline et est la rédactrice en chef du Harbour Magazine pour Saint Barth et Saint Martin. Lorsqu'elle n'organise pas le Festival du Film Caraïbe de Saint Barth, ou qu'elle écrit pour différents magazines comme Live Design, MACO et All At Sea, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.

   Septembre 2009

Nouveauté cool pour les enfants

Ce mois de juillet passé, Susanna Freer Passburg du Swedish Design Centre of St. Barthélemy annonçait une nouvelle initiative, Susanna - qui est anglaise et qui s’occupe de la boutique avec son mari Nils - le suédois dans le couple - a le mérite d’avoir imaginé cette vitrine des designers contemporains suédois et d’y présenter leurs créations composées de bijoux, objets faits à la main en argent, porcelaine et verrerie. Maintenant en partenariat avec Antonia Ludes, Susanna a lancé 2ONAROCK une société qui crée des vêtements uniques pour enfants tout en préservant l’environnement et en prenant soin de faire travailler les populations locales. Encore mieux, elles utilisent des tee-shirts Edun Live, une des marques du label socio-écologique fondée en 2005 par Bono le chanteur de U2, sa femme Ali Hewson et le designer de mode Rogan Gregor. Ce qui est sympa c’est que les vêtements Edun Live sont 100% africains et fabriqués dans une usine située en Afrique sub-saharienne. La toute dernière pièce de la collection est un tee-shirt sur lequel est dessiné un lémurien et dont 5 euros du prix de vente seront reversés à Mada Clinics International, une organisation caritative britannique qui aide les populations de Madagascar en offrant des soins dans une clinique rurale et en mettant en place des programmes éducatifs pour les enfants.

LÈmurien

Le dessin du lémurien a été offert par l’artiste suédoise Kajsa Aronsson qui a découvert Madagascar sur une mappemonde lorsqu’elle était jeune et qui depuis s’est toujours intéressée à l’île. Susanna et Antonia sont devenues amies par l’intermédiaire de leurs filles respectives, Saline et Celina, qui sont de charmantes petites filles de 6 ans. Enthousiastes, Susanna et Nils ont fait de St-Barth leur maison, ils ont tellement été conquis par l’île qu’ils ont prénommée leur fille du nom de leur plage préférée. Ils organisent aussi de nombreux et fréquents vernissages dans leur boutique-galerie afin de présenter les premières créations de jeunes artistes suédois. Bien sûr la logique derrière tout cela est que St-Barth a été terre suédoise pendant presque cent ans, ce qui explique que les drapeaux suédois et les anciens panneaux de signalisation des rues soient toujours visibles à travers la ville. Ah au fait, la ville a été nommée Gustavia d’après le nom d’un roi suédois. Toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire suédoise de l’île ou à l’héritage architectural laissé par la Suède dans Gustavia devrait se procurer un exemplaire du livre « Gustavia » écrit par l’architecte suédoise Jenny Stening et dont les textes sont écrits en anglais, en suédois et en français. L’ouvrage vous ramène aux XVIIIème et XIXème siècles et vous donne une idée de la vie menée à l’époque dans Gustavia. Et c’est magnifique qu’il existe encore une douzaine de bâtiments suédois, témoignages de cette importante période de l’histoire de l’île.

A bientôt,

    Ellen Lampert-Greaux

Nouvelles Locales et Commentaires | Archives | Guide du Visiteur