Vue d'Ici:

Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline et est la rédactrice en chef du Harbour Magazine pour Saint Barth et Saint Martin. Lorsqu'elle n'organise pas le Festival du Film Caraïbe de Saint Barth, ou qu'elle écrit pour différents magazines comme Live Design, MACO et All At Sea, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.

   Avril 2009

Tous à la plage !

Aucun doute à ce sujet… Les plages sont l’une des plus belles particularités de St-Barth. Après tout, l’île nage virtuellement parmi elles ! Pendant les dernières vacances de Pâques, la plupart des plages étaient le lieu de rassemblement non seulement des habituels baigneurs et body surfers mais également d’une foule de campeurs - le week-end de Pâques est la seule période de l’année ou le camping est officiellement autorisé. Et pour camper, ils ont campé ! Les campements ressemblent à des mini-villes de tentes montées sur le sable la plupart du temps, abritées du soleil à l’ombre des palmiers et des résiniers bordant les plages. La plupart des campeurs réservent leur emplacement à l’avance, les louant à des propriétaires pleins de bon sens. D’autres délimitent simplement leur emplacement et commencent à camper aussi tôt que le lundi ou le mardi avant le dimanche de Pâques. On trouve toutes sortes d’objets dans les campements, des hamacs aux réchauds en passant par les télévisions et ordinateurs, douches de fortune, toilettes portables, table de pique-nique taille familiale…Le pèlerinage à la plage est une tradition annuelle pour beaucoup de résidents avec leur famille et leurs amis qui aiment les pique-niques où l’on déguste des recettes locales (mon mari est revenu d’un camping où il avait passé un moment avec une boîte Tupperware remplie de queues de cochons cuisinées avec des haricots rouges et des « dombwes », ces petites boules de farine cuites dans la sauce).
J’ai abordé le sujet à ma manière, allongée sur le matelas gonflable d’une de mes belles sœurs, sans jamais avoir l’intention de jouer au foot sur la plage. Au moins telle était mon intention jusqu’à ce que mon amie JoAnne décide de célébrer l’anniversaire de sa fille en organisant une nuit de camping pour quelques enfants d’une dizaine d’années sur la plage de Flamands. Nous nous sommes joints à eux dimanche de Pâques pour un BBQ avec ribs grillés, salades variées et fro
mages, gâteau au chocolat fait maison, une glacière pleine de bières, vin et eau plus une réserve de tubes luisants pour illuminer la nuit et des guirlandes d’ampoules LED  pour aider à éclairer le chemin de la tente.

La nuit précédente, nous étions à La Plage, le restaurant tendance de l’hôtel Tom Beach sur la baie de St-Jean pour une très différente expérience de plage.  L’endroit était plein à craquer d’une élégante foule de touristes et de résidents se divertissant, dînant sous la presque pleine lune, avec live music et un délirant spectacle de cabaret présenté par quelques personnes de l’équipe du restaurant : mon préféré est Zachary, un serveur Martiniquais aux longues dreadlocks qui est véritablement un danseur-né! La parfaite alternative au camping à mon avis… Maintenant que Pâques est passé, les gens peuvent se raconter leurs histoires de camping jusqu’à l’année prochaine, moment où ils commenceront à programmer leur prochain campement sur la plage. En attendant, rappelez-vous que toutes les plages de St-Barth sont publiques selon la loi et alors que vous ne pouvez pas y camper excepté pendant les fêtes de Pâques, vous pouvez en apprécier le doux et blanc sable et les exquises eaux turquoise tout au long de l’année !

A bientôt,

    Ellen Lampert-Greaux

Nouvelles Locales et Commentaires | Archives | Guide du Visiteur