Vue d'Ici:

Ellen Lampert-Greaux d'origine Américaine, vit à Petite Saline et est la rédactrice en chef du Harbour Magazine pour Saint Barth et Saint Martin. Lorsqu'elle n'organise pas le Festival du Film Caraïbe de Saint Barth, ou qu'elle écrit pour différents magazines comme Live Design, MACO et All At Sea, Ellen observe autour d'elle et nous raconte sa vision d'ici.

   Février 2009

Sortir dîner

Je défie quiconque de me dire qu’il n’y a rien à faire à St-Barth. Il n’y a peut-être pas de golf mais qui en réclame un ? De toute façon, il fait vraiment trop chaud pour jouer au golf. Il vaut mieux passer sa journée à la plage, au bord de la piscine ou à se relaxer dans un hamac en réfléchissant au dîner. Ah, oui, dîner, le moment le plus important de la journée à St-Barth. La rumeur prétend que cette saison, de nombreux visiteurs ne sortent pas manger à l’extérieur, préférant cuisiner dans leur villa, résultat de la crise et des économies que beaucoup sont obligés de faire. Mais vous pouvez très bien sortir et passer un moment très agréable sans dépenser une fortune. Nous avons récemment dîné chez Andy dans son restaurant le Hideaway à St-Jean, qui était d’ailleurs plein un jeudi soir ! Malgré notre réservation pour 6 à 20h30, nous avons dû patienter jusqu’à 21h pour avoir notre table. Après avoir dégusté nos entrées (trois que nous avons partagé entre nous 6), puis savouré des pierrades de poisson (thon, dorade, saumon, crevette et coquille St-Jacques), ces plaques de pierres brûlantes sur lesquelles chacun fait cuire son morceau ; le restaurant a pris une atmosphère de fête. Andy a monté le volume de la musique venant de son Ipod et a commencé à chanter en play-back tandis que Marco, le coiffeur voisin, portant une large paire de lunettes de soleil noire mimait les gestes de Ray Charles. Les touristes comme les résidents ont assurément passé un moment formidable. Notre addition, incluant quelques apéritifs, une bouteille de vin et quelques desserts était de 40 euros par personne… Avec le pourboire et pas de supplément pour le spectacle… Le soir suivant, nous étions de retour dans le circuit social en étant invités au vernissage du peintre Alain Le Chatelier à la galerie des Artisans à Gustavia. Notre ami Tim avait joué l’organisateur en réservant une table à la Crêperie, juste en face de la galerie. Nous avons commencé à dîner à 8 et à la fin de la soirée, nous étions au moins 16 personnes. Frances Debroff, l’organisatrice du Festival de Musique, nous a rejoint avec un de ses amis pour le dessert et même la star de la soirée, Alain, accompagné de son ami Roland puis la famille Yaphet-Quetel des Artisans se sont joints à nous. Une excellente soirée pour nous tous et pour 22 euros par personne avec au menu crêpes, thon tataki, steak frites, glaces, bouteilles de vin rouge et de vin blanc. Bien que les restaurants plus chers doivent être réservés pour des occasions spéciales tel l’anniversaire de Peter O’Keefe fêté chez Maya ou mon propre anniversaire organisait autour du brunch au Toiny, on peut facilement trouver une bonne occasion pour sortir à St-Barth sans casser sa tirelire. Croyez-moi sur parole !

A bientôt,

    Ellen Lampert-Greaux

Nouvelles Locales et Commentaires | Archives | Guide du Visiteur