Editorial:

  Votre rédacteur a découvert Saint-Barth en 1968 et y réside depuis plus de vingt ans. Il vit avec sa famille franco-américaine sur les hauteurs de Lorient depuis lesquels il contemple fasciné le film d'un mode de vie unique et paisible se dérouler devant ses yeux.

  Avril 2004
space
    Garder la poule aux oeufs d'or
space
    Tous les gens qui me parlent des lieux de leur enfance disent qu'ils étaient tellement plus agréables en ces temps-là. Et plus ils sont âgés, plus ils l'affirment haut et fort.
space
    On a tous tendance à se souvenir du passé comme d'une époque plus simple, avec des certitudes morales, où on avançait sereinement vers l'avenir - plutôt que de s'y frayer un chemin difficile.
space
    Durant les vingt dernières années, une grande partie de l'attraction que St-Barth exerçait sur ses visiteurs venait d'un certain degré de ressemblance avec le monde perdu de leur enfance. Ici tout était plus lent.
space
    Il y avait peu d'opprtunités. La vie locale semblait simple comme bonjour. A St-Barth, à première vue, on échappait aux embouteillages, aux primes d'assurance, et aux statistiques de la déliquance.
space
    Mais au-delà de cela, les visiteurs rencontraient une communauté où on avait appris à vivre heureux et tranquillement, dans la prospérité et la beauté : une communauté qui rappelait l'ancien temps.
space
    Cela reste vrai aujourd'hui, mais ce qu'on perçoit de l'avenir n'est guère encourageant.
space
    L'industrie du tourisme se développe tous azimuts, et le gouvernement français, alerté par la prospérité de l'endroit, met son nez dans des affaires qui ne le concernaient pas auparavant.
space
    La déliceuse douceur de vivre de St-Barth qui a tant séduit peut-elle être préservée?
space
    Probablement, mais nous ne pouvons plus nous en remettre à la chance.
space
    Nous devons tout faire pour y arriver.
space
    Et le changement statutaire en préparation est une occasion en or pour réussir ce pari.

    A bientôt pour d'autres commentaires
    Peter O'Keefe
  Nouvelles Locales et Commentaires   |   Editoriaux-Archive   |   Guide du Visiteur