Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
D’origine bordelaise, Cécile Lucot s’est installée à St-Barth en 1995. Après avoir collaboré au St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle est actuellement rédactrice en chef du magazine de la Famille Les Enfants de St-Barth et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
07 décembre 2009 - #110


Piteå  day & Gustavia Loppet

Dans le cadre de la commémoration de la rétrocession de St-Barth par la Suède à la France en 1878 et des 31 ans de jumelage de notre île avec Piteå, l’ASBAS et la Collectivité de St-Barth organisaient un week-end de festivités les 14 et 15 novembre. Grande première cette année, la dix-neuvième édition de la Gustavia Loppet intégrée cette année au programme du Piteå Day, avec un départ et une arrivée sur la plage de Public après un circuit à courir 2 fois et demie dans les rues de Gustavia. La manifestation, composée de la course à pied de 10 kms pour les sportifs, d’une marche de 8 kms ouverte à tous et des foulées des ti’mouns, une série de mini-courses autour du stade de St-Jean pour les enfants, a réuni un public nombreux. Plus de 200 enfants participaient le samedi après-midi aux mini parcours allant de 460 mètres pour les plus jeunes à 1360 mètres pour les plus âgés. Le lendemain matin, quatre-vingts coureurs, hommes et femmes de St-Barth et sportifs venus de Guadeloupe, Martinique, Suède et St-Martin prenaient le départ du 10 kms avec pour la première fois une puce électronique accrochée à leur chaussure, un équipement permettant un chronométrage précis du temps de course de chaque participant. Cette édition a été remportée comme l’an dernier par le Guadeloupéen Eddy Boulate en 31 minutes et 46 secondes. Chez les femmes, la Martiniquaise Claudine Patini est arrivée en tête du classement féminin et en douzième position du classement général devant Carole Pernelle, résidente de St-Barth arrivée en quarantième position au classement général.

St-Barth Cata Cup

St-Barth Cata Cup

L’association St-Barth Multihulls organisait pour la deuxième année consécutive la St-Barth Cata Cup les 19, 20, 21 et 22 novembre 2009 dans la baie de St-Jean. L’événement a rassemblé des équipages venant de Belgique, Hollande, France, Porto-Rico, Guadeloupe, Martinique, St-Martin, St-Maarten et bien sûr St-Barth. La limite de 35 équipages fixée par l’organisation a été rapidement atteinte, le bouche à oreille entre voileux ayant bien fonctionné. Une satisfaction pour les organisateurs qui souhaitent ériger l’épreuve en étape incontournable du circuit mondial des Formule 18… Et l’assurance pour les coureurs d’un accueil chaleureux, comprenant la prise en charge par l’organisation du transport des bateaux, de l’hébergement et de la plupart des repas. Pour ficeler cette organisation digne d’une Transat ag2r, les membres de l’association St-Barth Multihulls ont su s’entourer de solides partenaires : la collectivité et le CTTSB, RMP Caraïbes pour le transport des catamarans, l’association des hôteliers et des bénévoles pour le logement des coureurs, le restaurant La Plage et le CNSB. Le plateau international réunissait les meilleurs mondiaux de la classe des catamarans de sport Formule 18 qui venaient de participer en juillet au championnat du monde en Belgique. Le Hollandais aux multi titres Mischa Heemskerk, champion du monde 2007 et son équipier Eduard Zanen ont remporté cette édition 2009 devant le tandem Porto-Ricain Enrique Figueroa (5 fois champion du monde en Hobby 16 et représentant olympique de Porto Rico depuis plus de 10 ans)/Victor Aponte et le duo Belge Patrick Demesmaeker/Olivier Gagliani classé troisième. Les journées de vendredi et samedi ont été consacrées à de spectaculaires parcours autour de l’île avec des bouées à virer entre autre dans les baies de Gouverneur, Saline et à l’entrée du port de Gustavia. Un vent établi Sud-Est de 16 à 18 nœuds dans une mer peu agitée a permis aux concurrents une navigation technique et de beaux bords à grande vitesse. Le dimanche, les dernières régates se sont déroulées dans la baie de St-Jean avant la remise des prix en fin d’après-midi. Les organisateurs n’avaient pas oublié les enfants membres des clubs de planche à voile du CNSB et de voile du St-Barth Yacht Club en les associant à la manifestation avec des régates pour eux le samedi après-midi et le dimanche matin. Le lundi, tous les participants se sont retrouvés pour un déjeuner à Pinel après un dernier raid amical.
www.stbarthcatacup.com

Les voiles de St-Barth

Les voiles de St-BarthLa Collectivité, le Comité du Tourisme et le St-Barth Yacht Club présentaient le 20 novembre dernier au cours d’une conférence de presse dans la salle des festivités de la capitainerie « Les Voiles de St-Barth », nouveau rendez-vous nautique à St-Barth ouvert aux voiliers classiques et modernes, super yachts, racing-cruiser et racing multihulls. Six jours de régates du 6 au 11 avril 2010 réunissant les plus beaux bateaux du monde en régate, dans un cadre ludique, avec pour seul objectif, le sport et le plaisir. La volonté de créer un événement propre à l’île, soutenue par François Tolède, Membre du CTTSB et chargé de l'événementiel au St-Barth Yacht Club s'inscrit dans la longue histoire colorée du yachting à St-Barth, depuis les Loulou's Regatta qui, dans les années 70, rassemblaient jusqu'à 200 voiliers dans la rade de Gustavia jusqu’à l’arrivée des Transat ag2r ou l’organisation de la St-Barth Bucket depuis dix ans. « Nous attendons les grands voiliers américains qui naviguent l'hiver dans les Caraïbes » expliquait Luc Poupon, directeur de la course. « Nous nous adressons aux plus beaux voiliers du monde, de type maxi yachts, et racing-cruiser, et nous ambitionnons pour cette première édition pas moins d'une centaine des plus belles unités classiques et modernes. » C'est donc bien le fleuron de la voile régatière haut de gamme et internationale qui se rassemblera au début du printemps 2010 dans la rade de Gustavia. « 80% des marins seront anglo-saxons » précise encore Lucky Poupon, « mais les bateaux nous viennent du monde entier, USA bien sûr, mais aussi Mexique, Amérique du Sud, et même des demandes émanent de Pologne et de Hong Kong. Ce sera véritablement l'occasion de découvrir des yachts dont beaucoup ne naviguent pas en Europe. » Les plus beaux voiliers du monde souvent barrés par d'immenses personnalités de la voile hauturière ou régatière (Peter Holmberg, Russell Coutts…), des parcours attractifs et spectaculaires, une ambiance à terre dédiée aux plaisirs de la vie… Les Voiles de St-Barth vont ainsi offrir, sous le parrainage du grand photographe Patrick Demarchelier aux amoureux des belles coques, un rendez-vous que la Collectivité souhaite pérenniser dans l'agenda du yachting international. Le village de la course sera monté quai Général de Gaulle tandis que l’espace Météo sera réservé aux partenaires. Le budget de l’événement a été estimé à 265 000 euros, la Collectivité participant à hauteur de 100 000 euros, les organisateurs doivent trouver les 165 000 euros manquant. Des contacts ont d’ores et déjà été pris avec de grands groupes internationaux et les socio-professionnels de l’île seront également sollicités.
www.lesvoilesdesaintbarth.com

 A Bientôt

  Cécile Lucot