Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
D’origine bordelaise, Cécile Lucot s’est installée à St-Barth en 1995. Après avoir collaboré au St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle est actuellement rédactrice en chef du magazine de la Famille Les Enfants de St-Barth et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
04 mai 2009 - #103


Festival du cinéma Caraïbe et Festival du Livre

Au fil des ans, les mois d’avril et de mai sont devenus des dates à retenir pour les passionnés de culture. Du 25 avril au 16 mai, festival du cinéma, festival du livre et festival de théâtre se succèdent en moins d’un mois.

logo
producteurs
1) les producteurs Dimitry Zandronis et Gnama Baddy-Dega de Guadeloupe
2) les cinéastes Cédric Robion et Ivan Dias
photos: Rosemond Gréaux

La quatorzième édition du Festival du cinéma Caraïbe se déroulait du 25 au 30 avril. Les organisateurs Ellen Lampert-Gréaux, Joshua Harrison et Rosemond Gréaux avaient tenu à saluer cette année le cinquantième anniversaire de la révolution cubaine en mettant à l’honneur Cuba à travers le regard de réalisateurs internationaux. Au programme, une sélection de 25 films, courts et longs-métrages, documentaires et fictions menant de Cuba à St-Barth en passant par Anguilla, Les Saintes et Haïti dont « Che» de Steven Soderbergh, « Soy Cuba » du réalisateur Mikhail Kalatozov ou « Fados » de l'espagnol Carlos Saura. Une quinzaine d’invités, cinéastes, scénaristes, producteurs et professeurs ont animé des conférences pendant toute cette semaine. Les projections ont alterné entre le plateau de l’AJOE à Lorient et la salle de réception de la capitainerie ; la soirée de clôture s’est déroulée dans une sympathique ambiance sur la plage de Flamands.
photo: Cécile Lucot
Organisée du 23 au 26 avril, la deuxième édition du Festival du Livre 2009 prévoyait des ateliers d’écritures, une conférence sur le thème « Pourquoi j’écris ? » ainsi qu’une bourse aux livres le dimanche 26 sur le parvis du Wall House. Invitées de l’évènement, Inès Bouchaut-Choisy présentait « Les aventures de Monbarsgold » premier tome d’une saga pour enfants tandis que Gisèle Pineau écrivaine d’origine Guadeloupéenne et Stéphanie Blake, auteure et illustratrice de livres pour enfants à l’école des Loisirs intervenaient dans les écoles tout au long de la semaine. Les trois jeunes femmes ont dédicacé leurs ouvrages dimanche matin.

Native de l’île, Inès Bouchaut-Choisy s’est lancée dans l’écriture pour transmettre aux enfants l’histoire de St-Barth tout en leur faisant prendre conscience des valeurs fondamentales de respect, d’amour et de partage qui ont trop tendance à disparaître de notre société. Un projet ambitieux qui passe par la publication de douze tomes des Aventures de Monbargold en version française et anglaise, chacun ayant pour sujet un quartier de l’île, associé à la production de DVD, CD de chansons tirées des textes des livres et d’une gamme de produits dérivés. À l’occasion de la parution à la mi-avril du premier tome «Corossol terre d’amour et de partage », Inès avait organisé dans les rues de Gustavia le 18 avril dernier une parade costumée mettant en scène les personnages de son livre. Le défilé s’est achevé sur le quai Général de Gaulle où différents stands d’animation attendaient les enfants.

photo: Cécile Lucot

 

Interview d'Ines Choisy qui présente son livre
« Les aventures de Monbarsgold »

St-Barths online : Comment vous est venue l'idée d'écrire ces livres?
Inès Bouchaut-Choisy : J’ai ressenti l’envie d’écrire simplement parce que j’ai eu l’envie de partager avec les enfants une partie de ce que j’ai vécu dans mon enfance. Bien que St-Barth il y a 30 ans  ait été une île sans véritables ressources, très peu développée sur le plan économique et sur le plan culturel, j’ai  tout de même eu une enfance heureuse, avec des moments simples comme « sauter à la corde », jouer à la marelle dans les rues de Gustavia… À la  naissance de mon fils, j’ai voulu  lui faire partager cela, mais il n’y avait pas de livres d’histoires pour les « tous petits » évoquant la vie des enfants à  St-Barth, voilà ce qui m’a incité à écrire. J’ai eu besoin de me concentrer sur ce projet, et j’ai fait le choix de partir pendant 4 mois aux Etats-Unis, à Sacramento car j’aime beaucoup la Californie. Sacramento symbolisait l’histoire de la « Petite maison dans la Prairie » et je ressentais profondément que c’était pour moi l’endroit idéal pour travailler sur mon projet.

St-Barths online : La réalisation de ces ouvrages est forcément l'aboutissement d'un long travail personnel mais aussi de rencontres, pouvez-vous nous expliquer votre parcours?
Inès Bouchaut-Choisy : J’ai commencé à écrire en août 2007 et l’épopée de Monbars le Pirate m’a servi de base pour faire naître une histoire car  celui-ci a vraiment existé et de plus, il a enseveli son trésor à l’anse Gouverneur. Durant mon séjour aux Etats-Unis, j’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes à Los Angeles à l’image de Chester Spiewak, un « graphic designer » spécialisé dans le graphisme des illustrations de livres pour enfants, qui lui aussi écrit des livres pour les jeunes. À mon retour en septembre 2007, j’ai rencontré à St-Barthélemy Pascal Louis  qui s’occupe aujourd’hui d’une pépinière. Il a de nombreux talents dont celui de posséder un très bon coup de crayon. C’est lui qui a dessiné les personnages du livre et j’ai ensuite transmis ces dessins au graphiste Chester à Chicago. La mise en page du livre a été faite à St-Barth par Florence Voix.

St-Barths online : Pourquoi une histoire sur plusieurs tomes?
Inès Bouchaut-Choisy : Cette histoire fait l’objet de  plusieurs épisodes car mon souhait est de mettre en avant chaque quartier de l’île. Le deuxième épisode sera Gustavia « Terre de lumière et d’éclats ». En créant ma propre maison d’édition, il me semblait essentiel d’avoir la possibilité de produire des œuvres réalisées à St-Barthélemy.

St-Barths online : Quel est le message que vous souhaitez transmettre aux enfants?
Inès Bouchaut-Choisy : Mon message est celui de se rappeler des valeurs qui ont permis à St-Barth d’être l’île que nous connaissons aujourd’hui. Si nous avons encore la chance d’avoir un cadre de vie exceptionnel, c’est parce que chacun à contribuer à préserver ce petit caillou. Je suis ravie de lire dans le regard des enfants une simple joie, celle d’avoir pensé à eux et qu’ils puissent aujourd’hui reconnaître leur île à travers une histoire. J’ai envie de continuer à écrire pour les petits, car comme beaucoup d’adultes, j’ai su garder mon âme d’enfant.

 A Bientôt

  Cécile Lucot