Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
D’origine bordelaise, Cécile Lucot s’est installée à St-Barth en 1995. Après avoir collaboré au St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle est actuellement rédactrice en chef du magazine de la Famille Les Enfants de St-Barth et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
07 avril 2009 - #102


Visite du secrétaire d’Etat à l’Outre-mer Yves Jégo

Le Président de la Collectivité ainsi que les membres de la fédération UMP de St-Barth étaient réunis à l’aéroport samedi matin 21 mars en début de matinée afin d’accueillir le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer. Arrivé de St-Martin en compagnie de son épouse, Yves Jégo s’est d’abord entretenu avec les gendarmes assurant leur nouvelle mission de la police de l’air et des frontières pour connaître leurs préoccupations. En compagnie de Bruno Magras, du Sénateur Michel Magras et des Vices-Présidents, le secrétaire d’Etat a changé son programme initial afin de pouvoir aller à la rencontre de la population au cours d’une promenade dans Gustavia. De la capitainerie, la délégation a longé à pied la rue du bord de mer et a pu ainsi évoquer les travaux de reconstruction du quai détruit par la houle lors du passage du cyclone Omar. Autour d’une boisson fraîche et d’une assiette de fruits frais au restaurant La Route des Boucaniers, Yves Jégo s’est entretenu avec les socioprofessionnels et les élus, le thème principal étant la gestion durable appliquée à St-Barth à travers le développement de l’énergie solaire et des voitures électriques. Arrivé à l’hôtel de la Collectivité une demi-heure plus tard, Yves Jégo était attendu par un nombreux public dans la salle des délibérations.

Dans son allocution, Bruno Magras a d’abord insisté sur le problème du coût de la vie sur l’île, en moyenne 20% supérieur à celui de la vie en Guadeloupe, et a demandé à ce que dès le passage de la Lodéom, et dans les mêmes conditions que dans les autres Dom, l’amendement adopté par le Sénat sur l’encadrement des prix de familles de produits de première nécessité soit appliqué dans l’île. Le Président a ensuite interpellé le secrétaire d’Etat sur la convention fiscale et la convention de gestion entre la Collectivité et la direction générale des finances publiques toujours en attente. Bruno Magras a enfin déclaré sa déception quant à la décision du Conseil constitutionnel du 8 janvier 2009 réfutant la représentation de l’île à l’Assemblée nationale.

Après l’allocution du sénateur Michel Magras puis celle de Christian Lédée, nommé en juin 2008 conseiller économique et social de St-Barthélemy, Yves Jégo a pris la parole, répondant au Président qu’il avait entendu ses requêtes et que le gouvernement entendait bien accompagner St-Barth tout en saluant sa volonté de vivre de sa propre croissance. Il a déclaré que toutes les mesures décidées pour la Guadeloupe suite à la grève générale seraient appliquées également à St-Barth comme à St-Martin. Le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer a regretté la décision du Conseil constitutionnel tout en indiquant qu’elle avait force de loi mais qu’elle pourrait être modifiée dans le futur.

Yves Jégo a ensuite remis les insignes de chevalier de l’ordre national du mérite à Jean-Pierre Ballagny en raison « du parcours et de la profondeur des engagements » de ce personnage de la vie locale au service de l’art, de la culture et de la vie sociale de l’île. Après avoir fondé en 2002 l’association St-B’Art,, ce peintre talentueux membre du Lions Club est à l’origine de la création de l’association Avenir Plus dont l’objectif est d’aider la jeunesse à s’épanouir. Enseignant, directeur d’une agence de communication puis d’un journal d’informations locales en région parisienne, il a décidé de changer de vie en s’installant à St-Barth après y être arrivé en voilier en 1988.

La venue officielle du secrétaire d’Etat s’est achevée par la visite à Lorient de l’entreprise La Ligne de St-Barth avant un déjeuner avec les élus au Séréno. Yves Jégo qui a déjà séjourné à St-Barth à titre privé, a passé le week-end dans l’île avant de s’envoler pour la Guadeloupe puis la Martinique lundi matin.


 

St-Barth Bucket


Sur le modèle de la Newport Bucket organisée tous les étés à Newport Rhode Island, les plus beaux voiliers de la planète se donnent rendez-vous à St-Barth chaque année le dernier week-end de mars pour trois jours de régates autour de l’île.

Pour cette quatorzième édition du 26 au 29 mars 2009, la flotte de bateaux réunie a été la plus importante de toutes les éditions avec une participation de 34 voiliers, la plupart barrés par leurs propriétaires et mesurant plus de 100 pieds (33 mètres). Un événement unique sans équivalent ailleurs dans le monde, un splendide spectacle sur l’eau imaginé par Tymothy Laughride, Hank Halsted et Ian Craddock, trois amis passionnés par les bateaux et faisant régulièrement halte dans l’île. La manifestation, orchestrée par une trentaine de personnes en collaboration avec la Collectivité, le port de Gustavia, le St-Barth Yacht Club et l’antenne de la SNSM de St-Barth, a été, selon les témoignages des participants la plus réussie de toutes les éditions.

Parmi les voiliers présents, huit unités sorties des chantiers Perini Navi, un des partenaires de la course, également constructeur du légendaire Maltese Falcon. Impressionnant par son gréement aurique composé de 3 mats rotatifs et une vitesse moyenne de 17 nœuds, le navire de 95 mètres propriété de l’homme d’affaires Tom Perkins est entièrement piloté par ordinateur.

Les conditions météo étaient cette année idéales pour ces géants des mers : beau temps et vent établi de 15 à 20 nœuds ont permis de montrer le meilleur de chacun avec des départs au pré serré et des remontées sous spi en vent arrière spectaculaires. Le vainqueur toutes catégories de ces trois jours de régates amicales est Météor, un schooner contemporain de 51 mètres sorti du chantier Royal Huisman.

Chaque année, une collecte de fonds auprès des propriétaires est organisée pour reverser une contribution à une association de l’île. Après la voile avec le St-Barth Yacht Club puis l’année dernière le Femur (fondation pour  l‘équipement médical d’urgence de St-Barthélemy), c’est le collège Mireille Choisy que les organisateurs avaient décidé d’aider en leur reversant 10% du montant des inscriptions qui serviront à financer l’achat de nouveaux ordinateurs.

 A Bientôt

  Cécile Lucot