Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
D’origine bordelaise, Cécile Lucot s’est installée à St-Barth en 1995. Après avoir collaboré au St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle est actuellement rédactrice en chef du magazine de la Famille Les Enfants de St-Barth et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
17 juin 2008 - #92

Eugénie Blanchard doyenne des Français

DouchyNé le 16 février 1896 à Merlette dans la maison familiale, Eugénie Blanchard est pensionnaire du service gériatrie de l’hôpital de Bruyn depuis 1980. Pratiquement aveugle et grabataire, elle a cependant une bonne santé et ne reçoit aucun traitement médicamenteux particulier mis à part de temps en temps un comprimé pour l’aider à dormir. Sensibilisée par le père de Bruyn, Douchy partit à Curaçao à 24 ans prendre le voile sous le nom de sœur Cyria Costa. En 1953, à la retraite, elle voulut revenir vivre à St-Barth chez une de ses sœurs à anse des Cayes puis dans la petite maison de ses parents. Elle fut surnommée « Douchy » (douceurs, bonbons en papimiento, le créole néerlandais) parce qu’elle donnait souvent des sucreries aux enfants en les interpellant par « Douchy, Douchy ».

Le 16 février dernier à l’occasion de la célébration de ses 112 ans en compagnie de sa famille, elle a reçu le diplôme d’honneur de la collectivité pour son titre de doyenne de l’outre-mer qu’elle détient depuis le 28 décembre 2007, date de la disparition à Nouméa de Marie-Louise Lhuillier à l’âge de 112 ans et 185 jours. Avec la disparition de Clémentine Solignac le 25 mai 2008 à l’age de 113 ans, Douchy est devenue la nouvelle doyenne des Français, hommes et femmes confondus, d’après le classement établi par l’INSERM, institut national de la santé et de la recherche médicale. Selon le classement du Gérontology Research Group, un institut américain de recherches, Douchy serait la quatorzième personne la plus âgée de l’humanité. Rappelons que le record de longévité humaine connu est détenu par la Française Jeanne Calment qui s’est éteinte le 4 août 1997 à l’age de 122 ans et 164 jours.


Visite de Michèle Alliot-Marie Ministre de l'Intérieur,
de l’Outre-mer et des collectivités territoriales

Michele Alliot-Marie

Organisée par les membres de la jeune fédération UMP de St-Barthélemy, cette première visite du numéro trois du gouvernement Sarkozy dans l’histoire de l’île s’est déroulée sur l’après-midi du 7 juin. Accueillie à l’aéroport par le Président de la collectivité, Dominique Lacroix Préfet délégué aux Iles du Nord et « la famille » (UMP St-Barth cqfd) comme elle s’est plu à le déclarer à sa descente de l’hélicoptère Puma de l’armée, Madame la Ministre a filé à l’hôtel de la collectivité sous bonne escorte. Dans la salle du conseil où étaient rassemblés les membres du conseil territorial et ceux du conseil économique social et culturel, Bruno Magras a d’abord souhaité la bienvenue à MAM avant de lui faire part de ses inquiétudes quant à la possible non élection en 2012 à l’Assemblée nationale d’un député propre à l’île. Il a ensuite remercié MAM et le Gouvernement pour les efforts consentis afin d’améliorer les effectifs (passés de 13 à 20) et les moyens dont dispose désormais la brigade de gendarmerie qui, en plus de ses missions habituelles, est responsable depuis le passage en COM du contrôle des frontières et de la lutte contre le travail clandestin. Il a également salué l’engagement pris par le Général Vicaire d’affecter un maître-chien sur l’île, la collectivité prenant en charge l ‘hébergement du maître et le chenil du chien.

Le Président a ensuite rappelé que St-Barth étant désormais compétente en matière de création et d’organisation des services et des établissements publics de la collectivité, le conseil territorial, lors de sa réunion du 20 décembre 2007, avait décidé la création d’une chambre économique multi-professionnelles ayant pour missions principales de contribuer au développement économique du territoire et des entreprises notamment par la création d’un centre de formalité des entreprises et de services de formation professionnelle. Il a demandé l’appui du ministère de Michèle Alliot-Marie pour que la création de ce centre de formalités des entreprises à St-Barth ainsi que la mise ne place d'un greffe public ou privé à St-Martin compétent pour les îles du Nord se concrétisent dans des délais raisonnables afin « d’offrir un service de proximité qui fait aujourd’hui cruellement défaut ». Enfin il a rappelé sa détermination à faire évoluer le statut de l’île vis-à-vis de l’Europe en quittant l’actuel statut de région ultrapériphérique pour faire partie des pays et territoires d’Outre-mer bénéficiant du statut de membre associé.
Michèle Alliot-Marie a répondu en saluant « le modèle de gestion… Et les réussites sociales et économiques de l’île ». Elle s’est voulu rassurante tout en restant évasive sur la représentation de l’île à l’Assemblée Nationale. MAM a rappelé la volonté du Gouvernement d’accompagner le développement harmonieux de St-Barth et de renforcer la présence de ses services sur l’île, « l’état entend assumer entièrement ses responsabilités » a-t-elle expliqué. À l’antenne locale de la préfecture, elle a annoncé la création d’un guichet unique pour que les habitants de l’île puissent avoir un relais avec les administrations de l’état. MAM a salué la récente nomination du principal du collège Christian Lédée au poste de conseiller économique et social siégeant régulièrement au palais d’Iéna. Elle a réaffirmé son engagement dans la lutte contre le trafic de drogue dans la région et a conclu en confirmant vouloir travailler dans un esprit de confiance et de collaboration étroite avec les élus de l’île « pour construire l’avenir de St-Barth qui est aussi celui de la France ».
Michele Alliot-MarieMichèle Alliot-Marie a ensuite reçu des mains de Bruno Magras la médaille de la collectivité avant de se prêter à une brève séance d’échanges avec le public. Elle a ensuite filé à l’usine d’incinération pour une visite guidée par Michel Magras. À 16h30, retour à l’aéroport pour repartir vers la Guadeloupe puis Paris le soir même. Ce voyage aux Antilles avait débuté le 5 juin par une visite en Guadeloupe puis une journée en Martinique avant de passer la matinée de ce samedi à St-Martin.

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur