Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  16 Avril 2007 - #73
St-Barth Bucket 2007
st barth bucket st barth bucket st barth bucket

st barth bucket st barth bucket Sur le modèle de la Newport Bucket organisée tous les ans à Newport Rhode Island au mois d’août, les plus beaux voiliers de la planète mesurant plus de 100 pieds (33 mètres) se donnent rendez-vous à St-Barth chaque année le premier week-end d’avril pour trois jours de régates informelles. Cette douzième édition a été l’occasion d’admirer une trentaine de magnifiques géants des mers à la gîte et toutes voiles dehors. En effet, contrairement à l’année dernière où le vent avait fait défaut, Eole soufflait entre 15 et 20 nœuds et a permis aux bateaux de montrer leur potentiel de navigation. La star de l’événement a été sans contexte le Maltese Falcon, un plan Perini Navi de 88 mètres. Impressionnant par son gréement aurique composé de 3 mats rotatifs et une vitesse moyenne de 17 nœuds, le navire est entièrement piloté par ordinateur. La plupart des voiliers se sont ensuite retrouvés à Antigua pour une semaine de course avant de traverser l’Atlantique pour passer l’été en Méditerranée. Le Maltese Falcon participera en juin à la Palma Superyacht Regatta en Espagne.

carnaval carnaval carnaval

Escale du Francis Garnier

francis garnierLe navire de l’armée française a passé deux jours dans les eaux de St-Barth pour effectuer une mission de reconnaissance des plages. Jeudi 12 avril, les habitués de la plage de Shell Beach ont eu la surprise de le découvrir l’avant grand ouvert, posé sur le sable. Le lendemain, le bateau a effectué le même exercice sur la plage de Flamands. Basé à Fort-de-France en Martinique, le navire est utilisé pour des actions humanitaires et tout particulièrement pour porter assistance aux populations ayant subi des catastrophes naturelles aux Antilles et en Guyane. L’équipage participe régulièrement à des exercices afin de valider les capacités des forces armées des Antilles à mener des missions d'évacuation de ressortissants et des opérations de coercition.


André Berry le P’tit collectionneur

andre berryMenuisier aujourd’hui à la retraite, André Berry vient d’ouvrir un musée au rez-de-chaussée de sa maison à Gustavia, un espace où sont rassemblés photos et objets hétéroclites, témoins de la vie quotidienne des siècles passés sur l’île. Numismate passionné, André Berry collectionne les pièces de monnaie et les billets de banque depuis 1969, année où il a trouvé sa première devise en creusant les fondations de sa maison, une pièce française de deux sous destinée à la colonie de Cayenne et frappée à l'effigie de Louis XVI roi de France et de Navarre. C’est dans la terre des arrières cours des maisons de ses proches à Gustavia qu’il a également trouvé une multitude d’objets qui vont des pots de chambres en faïence aux boulets à canon en passant par des bouteilles de gin en terre, des pipes, des boutons d’uniformes militaires… Les membres de sa famille et ses amis l’ont aidé à accroître sa collection en lui donnant des objets obsolètes et des meubles anciens en mauvais état qu’il a patiemment restaurés. Sur une étagère sont exposés une dizaine de fers à repasser pour la braise, au charbon, à l’essence, plus ou moins grands en fonction de leur usage, le repassage des dentelles, des vêtements ou des draps. Non loin de là, les jouets en bois avec lesquels les enfants s’amuser il y a quelques années, un réchaud à pétrole, les bougies de la première voiture arrivée sur l’île, la Ford anglaise du docteur Vialenc, une machine à coudre à un fil, des lampes à huile, des encriers, des assiettes aux morceaux recollés, des souliers en pneus, le premier projecteur utilisé à St-Barth…
André Berry se documente pour dater ses trouvailles et donner des explications aux visiteurs. Sa collection comporte plus de 1000 pièces, qu’il a trouvé sur l’île ou qu'il a obtenu à la suite d'échanges avec d’autres numismates. La pièce la plus ancienne est une monnaie française de deux sous frappée de l'effigie de Charles VI. Deux années sont notées sur le côté pile, 1380 l'année du début de frappe et 1422 l'année de la dernière frappe de ce modèle. Il se rappelle les temps anciens, « après les grosses pluies, j'allais me promenais le long des mornes, derrière Gustavia, j'y trouvais des pièces plus ou moins usées qui avaient roulé dans les ravines". Il se remémore le jour où il a trouvé une pièce espagnole en argent dans le sable de Shell Beach avant le passage du cyclone Luis. Datée de 1794, elle est frappée du portrait et du nom du roi Carolus IV. Le st-barth pense qu'il a eu la chance de la trouver dans le sable provenant des eaux du port dragué quelque temps auparavant. Mais que ceux qui auraient envie de jouer les explorateurs refrènent leur désir, André est persuadé qu'il y a bien longtemps que la rade ne renferme plus de trésors de la sorte !

Musée Le p’tit Collectionneur
Rue du Gommier à Gustavia
Ouvert de 10h à 12h et de 16h à 18h tous les jours sauf dimanche
Entrée payante 2 euros

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur