Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  22 Janvier 2007 - #69
Suppression des sacs plastiques dans les magasins ASB

mega yachtsLes supermarchés ASB sont les premiers commerces de l’île à avoir supprimé la distribution de sacs plastiques aux caisses pour respecter la loi votée à l’Assemblée nationale en décembre 2005 fixant à 2010 la date à laquelle les sacs plastiques non-biodégradables seront interdits en France. Depuis un an, les supermarchés dirigés par Alain Magras ont essayé de remplacer ces sacs plastiques par des sacs en amidon de maïs, moins solides mais totalement biodégradables en quelques mois. La solution n’est pas idéale avec un coût de fabrication trois fois supérieur à celui du sac polyéthylène et une forte eutrophisation des eaux (micro algues vertes qui tuent la faune) par les sacs abandonnés dans la nature. Les clients ont encore la possibilité d’acheter en caisse ces sacs en amidon de maïs, mais tout est fait pour inciter les consommateurs à revenir au traditionnel cabas ou panier en osier. Depuis quelques mois, l’association St-Barth Environnement vend chez la plupart des commerçants de l’île des sacs de courses en tissu vert au prix de 1 euro. Avec près de 10 000 sacs vendus à ce jour, l’opération est un véritable succès. En France métropolitaine, les supermarchés habituent progressivement leurs clients à se passer de sacs plastiques. En 1995, les supermarchés Leclerc ont été les premiers à les supprimer. La démarche permet aux grandes surfaces de faire des économies, de faire une communication porteuse sur le thème de l’environnement et d'éviter la mise en place de mesures gouvernementales telle des taxes comme en Irlande. À Mayotte, un arrêté préfectoral les interdit depuis le 1er janvier 2006. Des mesures ont également été décidées en Corse pour réduire leur consommation et ainsi éviter la défiguration des paysages. Un sac de caisse est fabriqué en 1 seconde, a une durée moyenne d'utilisation de 20 minutes et mettrait 400 ans à se décomposer dans la nature. Chaque année en France, 15 milliards de sacs plastiques sont distribués dans les magasins, soit environ 500 sacs par seconde. 150 millions de ces sacs (soit 1 sur 100) finissent sur le littoral français et sont à l'origine de la mort de certains animaux qui s'étouffent en essayant de les manger, en particulier les tortues et les mammifères marins qui les confondent avec des méduses.

Un tableau d’Antoine Heckly illustre l’enveloppe pré-affranchie 2007 de la Poste

tableau josiane pialouSur les 64 peintres que compte l’île, 25 ont participé au concours de peinture dont l’objectif était de choisir la toile qui illustrera l’enveloppe pré-affranchie 2007 vendue par La Poste. L’association St-B’Art organisatrice de l’événement avait demandé aux artistes de rendre leurs œuvres pour le 8 décembre afin de pouvoir les exposer sur le quai Général de Gaulle pendant le Téléthon. Sur le thème imposé de St-Barth, les artistes ont exprimé leurs visions personnelles de l’île à travers l’évocation des différents quartiers et des activités locales. Deux cents personnes venues faire un don à l’AFM ont été invitées à voter pour décerner à la fin du week-end un prix du public remis à Josiane Pialou. Les toiles ont été ensuite exposées au bureau de Poste de Gustavia au cours du mois puis à la galerie 34 la dernière semaine de l’année. Quatre critères de sélection (respect du thème, originalité de l’œuvre, qualité de l’exécution et appréciation personnelle) notés chacun sur 5 points ont permis au jury de rendre leur verdict le 4 janvier. Antoine Heckly, Yves Cerato et Josiane Pialou ont respectivement remporté les premier, deuxième et troisième prix. Alfred Hamm receveur de la Poste réfléchit actuellement à une mise en page originale qui pourrait intégrer sur cette enveloppe 2007 les images des toiles du premier prix et du prix du jury. L’enveloppe, tirée à 10 000 exemplaires, devrait être disponible à partir du début mai 2007 dans les bureaux de Poste de l’île.

tableau josiane pialou

  A Bientôt

  Cécile Lucot

space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur