Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  22 Novembre 2006 - #65
Dimitri Ouvré vice champion d’Europe junior de surf

Dimitri Ouvré St-Barth est connue pour ses attraits touristiques. Depuis quelques années, son nom est également associé à celui de jeunes sportifs prometteurs. Grégory Gumbs, 17 ans, en sport-études tennis est un des meilleurs français de sa génération, Antoine Questel, 22 ans, est classé parmi les trois meilleurs windsurfeurs professionnels français et Dimitri Ouvré, 14 ans, a remporté dimanche le titre de vice champion junior d’Europe. Le jeune surfeur du Reefer Surf Club de l’AJOE accumule les victoires : vice champion de France 2006, champion open du championnat régional de Guadeloupe 2005/2006, il est champion de St-Barth depuis trois ans. Du 11 au 19 novembre, les Eurogames Junior 2006 de surf, bodyboard et longboard ont réuni dans les vagues de Ferrol en Espagne, les meilleurs sportifs originaires d’Espagne, du Portugal champion d’Europe en titre, d’Allemagne, d’Angleterre, d’Irlande, d’Ecosse, de Norvège, des Canaries et d’Israël. L’équipe de France y a remporté le titre de champion d’Europe espoir loin devant le Portugal, l’Espagne et l’Angleterre en ramenant 4 médailles d’or et 6 médailles d’argent, dont celle de Dimitri.

Retrouvez Antoine Questel sur www.antoinequestel.com
Adoption du projet de loi d’évolution statutaire au Sénat

Un pas historique a été franchi le 31 octobre avec l’adoption par les sénateurs des projets de lois organique et ordinaire d’évolution statutaire de l’île en collectivité d’outre-mer, textes assortis de 354 amendements. Parmi ceux-ci, citons celui portant création de deux sièges de sénateurs, l’un pour St-Barth et l’autre pour St-Martin, suivant le principe constitutionnel de la représentation des collectivités territoriales au Sénat. La notion de résidence fiscale a été fixée dans un amendement expliquant que « ne peuvent être considérées comme ayant leur domicile fiscal à St-Barthélemy que les personnes physiques qui y ont établi leur résidence depuis cinq ans au moins et les personnes morales qui ont établi le siège de leur direction effective et sont contrôlées, directement ou indirectement, par des personnes physiques ayant établi leur résidence à Saint-Barthélemy depuis cinq ans au moins ». Étape suivante le 2 novembre, la saisie des deux projets de lois par l’Assemblée Nationale qui les a ensuite renvoyés devant la commission interne des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République laquelle vient de nommer un rapporteur. Le suspens reste entier quant à la date d’examen des textes par les députés. Un calendrier n’ayant pas encore été défini par les présidents de l’Assemblée, on espère un vote avant la fin de la session parlementaire, écourtée en raison des élections présidentielles en avril 2007. Suite à la procédure d’urgence décrétée, les deux textes ne devraient faire l’objet que d’une seule lecture à l’assemblée avant d’être examinés par une commission paritaire mixte composée de députés et de sénateurs. Dernière phase avant la promulgation définitive, le passage devant le Conseil constitutionnel.

François Baroin lors de sa venue à St-Barth fin mai avait terminé son discours en confirmant qu’en « 2007 au plus tard (…) votre statut d’autonomie vous confiera les clés de votre destin au sein de la république. Soyez assuré de ma volonté et de celle du gouvernement de respecter ce choix et d’accompagner sa mise en œuvre ». Cette demande d’évolution est réclamée par les élus de l’île depuis quarante ans. Rémy de Haenen, un des prédécesseurs de Bruno Magras, avait sollicité au nom de son conseil municipal un statut particulier pour la première fois en 1964 lors de la venue du Général de Gaulle.

space
Inaugurations et cocktails

Le début du mois de novembre est toujours marqué par les inaugurations des boutiques et restaurants. Premier à avoir ouvert la saison le 27 octobre, le Diamant, restaurant de cuisine créole et française situé le long de l’étang à St-Jean Carénage. Le lendemain, Eddy’s invitait amis et clients à sa première soirée, une fête attristée par la disparition de Marc de Rosny le 23 octobre. Le dimanche en fin de journée tous les amis de ce marin, penseur libre et artiste précurseur du land-art se sont retrouvés sur la plage de Public pour lui rendre hommage. Le 4 novembre, le Carré d’or était en fête pour célébrer les débuts de Caviar Island, ex Square. Le 15 novembre, la sortie du Beaujolais nouveau a été fêtée en avant-première (grâce au décalage horaire favorable) dans les caves et les restaurants, un millésime apprécié des connaisseurs, tout en fraîcheur et en fruit, avec davantage de souplesse que le cru 2005. Le 17 novembre, Lolita Jaca inaugurait sa boutique entièrement redécorée de petits carreaux de mosaïque nacrée et le magazine les Enfants de St-Barth fêtait son premier anniversaire au bar de la plage au Guanahani. Ce même soir, l’Agence organisait un cocktail sous une tente blanche montée pour l’occasion sur le parking des galeries du commerce.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur