Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  6 Février 2006 - #56
Festival
space
  Festival de musique
space

La vingt-deuxième édition du festival de musique vient de s’achever et St-Barth reste encore sous le charme de ses trois sublimes semaines. Au total 62 musiciens et 8 danseurs se sont produits pendant la manifestation. Frances Desbroff, violoniste et co-fondatrice de l’événement, et sa fille Jill sont très fières d’avoir convaincues les ballets Grandiva de venir se produire. Cette troupe de danseurs travestis en véritables ballerines qui vient de faire la couverture de Dance Magazine est mondialement connue pour ses spectacles de danse classique humoristique. Léonard Nimoy, connu du grand public pour son rôle de Commander Spock dans la série de science-fiction Star Treck est également réputé pour ses narrations de courtes histoires dans l’émission « Symphony space » diffusée par la National Public Radio aux Etats Unis. Le 15 janvier dans l’église anglicane, accompagné d’un quatuor de deux violons, un violoncelle et un piano, il a raconté l’histoire du soldat écrite par Igor Stravinsky. Il y a sept ans, il était venu conter l’histoire de Pierre et le loup. Autre célèbre artiste de ce festival, Dan Piraro, dessinateur américain et humoriste qui a présenté ses deux chiens marionnettes aux enfants dimanche 22 janvier lors du spectacle consacré aux jeunes musiciens de l’île. Ses dessins « Bizarro » sont publiés dans plus de deux cents quotidiens à travers le monde. Dan a également été le maître de cérémonie du dîner concert qui a eu lieu dimanche 22 janvier au Eddy’s restaurant et dont les recettes ont été reversées à l’organisation du festival. Cette édition 2006 s’est étalée sur trois semaines et a débuté par deux superbes soirées consacrées à la danse sur le plateau de l’AJOE les 7 et 8 janvier pour s’achever mercredi 25 par deux concerts de jazz. Entre ces deux dates, deux concerts de musique classique ont été programmés chaque semaine, ce calendrier permettant aux musiciens arrivés des quatre coins du monde d’avoir plus de temps pour répéter ensemble et ainsi pouvoir optimiser l’interprétation de délicats morceaux. Le public a apprécié le concert pops, la soirée musique de chambre, le concert pour mélomanes, les extraits de Carmen et d’Aida interprétés pour la soirée consacrée à l’opéra et les interprétations magistrales du boléro de Ravel et de la symphonie du nouveau monde de Dvorak pendant la soirée orchestrale. Le John Ellis Quartet, formation du saxophonique John Ellis avec aux percussions Jason Marsalis, déjà venu à St-Barth en 1998 et en 2000 avec son groupe le Jason Marsalis Quartet a clôturé la manifestation par deux concerts qui ont fait salle comble. Autre nouveauté, l’affiche du festival imaginée par des enfants. Traditionnellement, les organisateurs demandaient à un artiste de peindre un tableau pour annoncer l’événement. Cette année, ce sont les toiles des jeunes qui suivent les ateliers de peinture de Zaza Noah qui ont été rassemblées pour créer une affiche unique.

(Legende photo: Le trompettiste Paul Merkelo, la soprano Jane Thorngren et le chef d’orchestre Alex Klein.)

space
  St-Barth Shuttle : ou se laisser conduire ...
space

St-Barth Shuttle a démarré son activité ce lundi 30 janvier. Quatre navettes de 8 places circulent en boucle 7 jours sur 7 de 9h à 1h le matin sur deux circuits privilégiés. Le premier dessert la côte au vent au départ de Gustavia pour aller jusqu’à Toiny en passant par St-Jean, Lorient, Pointe Milou, Grand Cul-de-Sac. Le second distribue la côte sous le vent : départ Gustavia, Flamands, Anse des Cayes et St-Jean. Sur un simple appel téléphonique des réceptions des hôtels comme des particuliers munis d’un titre de transport, le Shuttle prend en charge la personne pour la déposer où elle le souhaite sur le parcours. Les chauffeurs s'écartant volontiers de ces circuits pour venir chercher ou déposer des passagers là où ils le souhaitent, à la condition qu’ils soient disponibles et que la voie soit praticable pour leurs véhicules. Un service demandé depuis longtemps par les professionnels du tourisme sur une île aux routes étroites et dangereuses et où il est de plus en plus difficile de se garer en ville. Destinée en premier lieu aux visiteurs qui vivent parfois la conduite à St-Barth comme une contrainte, la prestation a pour objectif de leur apporter confort et tranquillité pour faire du shopping ou aller dîner au restaurant. St-Barth Shuttle est également accessible aux résidents pour lesquels un pass mensuel nominatif permettant un nombre illimité de voyages a été imaginé. Les titres de transport sont vendus à la réception des hôtels, chez St-Barth Service et dans certains restaurants et boutiques de l’île.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur