Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  2 Decembre 2005 - #52

Participation de vingt suédois à la Gustavia Loppet

Guidé par Roger Richter, le président de l’association Sallskappet, l’association des Amis de St-Barth à Stockholm, un groupe de vingt-deux suédois a passé une dizaine de jours dans l’île. Leur visite dans la Caraïbe avait pour objectif de participer à deux courses pédestres. À St-Barth la Gustavia Loppet et à Anguilla le week-end suivant à la « Anguilla race against AIDS ». La quinzième édition de la Gustavia Loppet s’est déroulée dimanche 20 novembre. 71 adultes dont 21 femmes ont pris le départ de ce dix kilomètres à travers Saint-Jean et Gustavia. L’épreuve a été remportée au classement général en 31 min 34 secs par Eddy Romil, un sportif venu de Guadeloupe. Lars Jakobsson, premier représentant de la Suède au classement général, termine à la sixième place. Ollé Norrby, la plus âgée participante est une Suédoise de 66 ans qui a bouclé le parcours en 1h 04 min. Après cinq jours passés à visiter l’île, déguster de bons plats et faire les boutiques, le groupe a pris le bateau pour Anguilla. Tous inscrits dans la catégorie des super vétérans (50 ans et plus), ils ont à nouveau couru un dix kilomètres. La course a été remportée en 37 min 35 secs par Mario Maxor un coureur de St-Barth suivi à la deuxième place de Roger Richter.

Images de St-Barth en 1952

Dans ces valises, Roger Richter a ramené un présent qu’il a offert à l’association St-Barth des amis de la Suède: la copie d’un film de 37 minutes tourné dans l’île en 1952. Cadeau d’une immense valeur culturelle et sentimentale, ces images uniques dévoilent des visages et des paysages de St-Barth aujourd’hui disparus, la pointe Milou vierge de construction, la baie de Lorient, la rade de Gustavia et ses plages, les bâtiments de l’espace météo en construction, les rues de la ville, la savane de St-Jean devenue l’aéroport. Séquence rare, l’avion piloté par Rémy de Haenen atterrissant dans les herbes à l’emplacement de l’actuelle piste d’atterrissage et l’évêque descendant de l’avion sous l’œil étonné des cabris. Ce documentaire a été réalisé par le Baron Sten Gustafsson Nordenskhold, un militaire de carrière suédois qui avait décidé, par curiosité, de partir à la découverte de l’ancienne colonie. Né en 1889 et mort en 1987, le Baron Gustafsson Nordenskhold vécut dans la région de Umea, une ville située sur le littoral du golfe de Bothnie à environ 220 kms au sud de la ville de Pitea. Il embarqua sur un cargo fin 1951 à destination du Vénézuéla. Il prit ensuite un plus petit bateau pour rejoindre les Iles du Nord des Antilles après une halte à Curaçao et à St-Martin. Il présenta son film pour la première fois en 1964 aux membres de l’association Sallskappet dont il était un des cinq membres fondateurs. Le film, précieusement conservé dans les archives de l’association, a été gravé sur DVD et remis à Daniel Blanchard, président de l’ASBAS. Une projection publique gratuite a été organisée mercredi 30 novembre dans une des salles du collège.

Soirée spéciale Thanksgiving : défilés de mode et ouverture des boutiques jusqu’à 21h

Vendredi soir 25 novembre, les commerçants de la Cour Vendôme et du Carré d’Or, fédéré par Olivier Bernasconi le manager du Square, avaient décidé de célébrer Thanksgiving en laissant leurs magasins ouverts jusqu’à 21h. Pour animer cette soirée, les boutiques Renato Nucci et Geisha Vampire avaient organisé un défilé de leurs dernières collections. Une première dont le principe a été plébiscité et que les protagonistes souhaitent renouveler. Beaucoup pensent que l’idée d’une nocturne une fois par semaine aurait dû être mise en place depuis un petit moment. « Il faut aller dans le sens des clients qui sont généralement prêts à faire du shopping après 18h. Ce qui serait bien c’est que tous les commerces de Gustavia joue le jeu. Cette soirée a pleinement rempli son rôle, donner du plaisir aux visiteurs».

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur