Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D’origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement reporter pour le quotidien d’informations locales Today et collabore régulièrement avec divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical. Cécile présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des 15 derniers jours.
  6 Septembre 2005 - #47

Annulation des festivités du 24 août

Les célébrations de la St-Barthélemy le 24 août ont été annulées en raison de la journée de deuil national décidée par le Président de la République en hommage aux victimes de la catastrophe aérienne du Vénézuéla.

Le 16 août, les médias annonçaient qu’un avion de la compagnie charter colombienne West Caribbean Airways venait de s’écraser à Maracaibo au nord-ouest du Vénézuéla, ne laissant aucun survivant. Le MD-82 transporté 152 français originaires de Martinique, une île située au sud de la Guadeloupe, et huit membres d’équipage colombiens. La population française et tout particulièrement les habitants de Martinique, de Guadeloupe ainsi que la communauté antillaise de métropole ont été touchés par la disparition de ces martiniquais partis en vacances au Panama. Le 24 août, Plus de 25 000 personnes vêtues de blanc et de noir, les couleurs du deuil, ont rendu hommage aux disparus lors d’une cérémonie très sobre qui s’est déroulée dans le stade du Dillon, le plus grand stade de Martinique. Le président de la République Jacques Chirac accompagné du ministre de l’outre-mer François Baroin étaient présents ainsi que le président du Vénézuéla Hugo Chavez, le maire de Fort-de-France Serge Letchimy et de nombreuses autres personnalités. Au cours de la cérémonie, 160 enfants ont déposé une bougie au pied de la chapelle ardente entourée de gerbes de fleurs et sur laquelle étaient affichées les photos des 160 victimes. Au même moment en métropole, les drapeaux ont été mis en berne sur les édifices publics et une messe a été célébrée en la cathédrale Notre Dame de Paris. Pour aider et soutenir les familles, le ministère de l’Outre-mer a indiqué qu’une campagne de dons avait été lancée par la Fondation de France.

À la suite à cette catastrophe qui a eu lieu dans une période où les accidents d’avion meurtriers se multiplient, la direction générale de l’aviation civile a publié le 28 août la liste des compagnies aériennes non autorisées à desservir le territoire français. Parmi les cinq compagnies épinglées figure Air St-Thomas bien connue à St-Barth pour avoir desservi l’île jusqu’en 2004. En effet, le 19 mars 2004 la direction de l’aviation civile de Guadeloupe a décidé de suspendre son autorisation d’opérations à la suite de plusieurs incidents aériens et pannes de moteurs sur des appareils de la compagnie à l’atterrissage sur le tarmac de l’aéroport de St-Jean.

En début de matinée le 24 août, les personnalités et la population se sont retrouvées à l’église de Gustavia pour une messe en mémoire aux victimes. Le lendemain, les habitants du village de Corossol ont célébré la St-Louis.Au programme de la journée, messe au pied du rocher, concours de pêche aux orphies, tournois de belote, de baby-foot, de beach volley, régates de Laser, bouline de bateaux-pays, vin d’honneur, jeux sur la plage, spectacle de danses par les jeunes filles du quartier, tirage de la loterie, bal et animation musicale. Quant aux fêtes de Gustavia annulées le week-end des 20 et 21 août, elles ont finalement été reportées au week-end suivant. Le dimanche 28 août était aussi le jour de la fête des personnes âgées. Les anciens se sont retrouvés au restaurant scolaire en ville pour un déjeuner suivi d’un après-midi de jeux et de danses. La journée et les festivités de l’été se sont achevées par le feu d’artifice de clotûre de la fête de Gustavia.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur