Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D’origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement reporter pour le quotidien d’informations locales Today et collabore régulièrement avec divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical. Cécile présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des 15 derniers jours.
  12 avril 2005 - #41
  St-Barth Bucket 2005
space

Du 31 mars au 3 avril, l’île a accueilli la St-Barth Bucket, trois jours de régates organisés chaque année le premier week-end du mois d’avril. La compétition, réservée aux voiliers de plus de 100 pieds (34 m) a été ouverte l’année dernière aux bateaux de 80 pieds. Pour sa dixième édition, la manifestation a rassemblé 28 bateaux dans le port de Gustavia, les plus grands restant ancrés dans la rade. Le seul rassemblement à avoir accueilli un nombre supérieur de bateaux de cette taille est la course du Millénium qui a eu lieu en Nouvelle-Zélande lors du passage à l’an 2000.Évènement unique dans le monde par le nombre de voiliers de cette taille réunis à Saint-Barth, la St-Barth Bucket 2005 a été suivie par plus de 500 personnes, équipages, propriétaires des bateaux, journalistes et photographes de la presse américaine spécialisée.

Vingt-cinq bateaux ont participé aux trois jours de régates, deux courses autour de l’île et un parcours en triangle entre Bonhomme, Fourchu et Gustavia. Parmi les voiliers qui ont navigué, Mariella, 24,50 m, le plus petit de la flotte, Ranger, 41,85 m, reproduction fidèle d’un ancien Class J et Perseus, le plus grand des régatiers, un monocoque moderne de 50 m. Certains propriétaires étaient venus avec deux navires tel celui de Hyperion, 47,50 m, également propriétaire du schooner Athéna (90 mètres de long, le plus grand trois mats du monde appartenant à une personne privée) à quai samedi soir au port de commerce pour une soirée réservée aux propriétaires des yachts. Jeudi soir 31 mars, propriétaires, capitaines et tacticiens de chaque bateau se sont réunis sur Mirabella V (75 m, le plus grand sloop du monde) pour le « skippers meeting ».

Dimanche pour le tour de l’île dans le sens Pointe de Colombier, Pointe Milou et Toiny, les bateaux ont passé la ligne de départ et d’arrivée sous spi. Contrairement aux deux premiers jours où le vent n’a pas dépassé les 12 nœuds, un vent régulier de 20 nœuds a permis aux voiliers de régater dans de bonnes conditions. Visione, (45 m, le seul voilier de la course propriété d’un Européen) n’a pas battu son record du tour de l’île (1 h 32 min 07 sec) qu’il avait établi lors de la New Year Eve Regatta 2004.Quelques voiliers présents à la St-Barth Bucket participent également à cette régate organisée chaque 31 décembre, Hyperion par exemple a remporté l’édition 2004 dans la catégorie des plus de 90 pieds.

L’idée de la St-Barth Bucket est née d’une conversation entre capitaine de voiliers, des marins tous originaires de Newport, Rhode Island, qui ont voulu profiter de la présence de ces superbes unités dans la Caraïbe l’hiver pour organiser une régate sur le modèle de la Newport Bucket. Dix ans ont passé, Ian Craddock, Hank Halsted et Thimothy Laughridge ont été rejoints par Mélanie Smith qui s’occupe de l’organisation de la logistique. Quant au comité de course, il travaille en étroite collaboration avec le port de Gustavia, le St-Barth Yacht Club et la commune. D’ailleurs pour remercier le St-Barth Yacht Club, les organisateurs ont remis 3000 € au président du club de voile dimanche soir lors de la soirée de remise des prix.

Voiliers et équipages courent pour le plaisir. Le vainqueur des régates de cette édition, le navire Freedom of Flight, 38 mètres, a remporté le « bucket », un trophée symbolique remis en compétition l’année prochaine.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur