Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D’origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement reporter pour le quotidien d’informations locales Today et collabore régulièrement avec divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical. Cécile présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des 15 derniers jours.
  7 Décembre 2004 - #33
  Gustavialoppet 2004
space

La quatorzième édition de la Gustavialoppet, « course de Gustavia » en suédois est organisée chaque année pour commémorer l’appartenance de l’île à la Suède de 1784 à 1878. Une vingtaine de suédois font tous les ans le voyage pour participer à cette course pédestre de 10 Kms. Parmi les coureurs cette année, une douzaine de Saint-Martinois deux norvégiens, trois américains et quelques Guadeloupéens ont également pris part à l’évènement. 95 adultes dont 20 femmes ont pris le départ de la course des as le dimanche 21 novembre devant le stade de Saint-Jean. Les coureurs après avoir grimpé le col de la Tourmente devaient aller jusqu’à la mairie puis revenir à Saint-Jean en passant par Public. L’épreuve a été remportée par Patrick Trivial, un Saint-Martinois de 42 ans, en 38 min 34 sec. Deux secondes plus tard Skil Joao Pereira de Souza, un brésilien résidant sur l’île franchissait la ligne d’arrivée en deuxième position, à la même place que pour l’édition 2003. Emmanuel Cau vainqueur de l’épreuve l’an passé a terminé troisième, quinze secondes après le premier. Il reste détenteur du record de vitesse sur ce parcours en 35 min 10 sec. Habitué de la course, le sportif a participé début novembre au marathon de New York et a fini 1487ème sur 36 513 participants en 3 h 19 min. La première femme à avoir franchi la ligne d’arrivée est une résidente de la partie hollandaise de Saint-Martin, Saskia Schroten, qui a couru le parcours en 44 min 42 sec, terminant dix-septième au classement général. Pour la deuxième année consécutive, la veille en fin d’après-midi, une course avait été organisée pour les enfants. 147 jeunes, âgés de 2 ans et 2 mois à 15 ans ont participé à l’épreuve en courant autour du stade, pour les plus petits 400 mètres soit un tour et pour les plus grands 1600 mètres.
Photo: Patrick Trivial (au milieu) est arrivé premier au classement général suivi de Joao Pereira (à gauche) et d’Emmanuel Cau (à droite).

  Renforcement des mouillages dans la baie de Colombier
space

Depuis le 10 novembre, le personnel de la réserve effectuait une opération de renforcement des mouillages dans la baie de Colombier. Jusqu’à présent les bouées coniques de surface étaient attachées au fond par un bout arrimé à des vis de sable, un système usé qui ne présentait plus toute la sécurité requise. Il a donc été décidé de poser des corps-morts constitués d’un bloc de béton pesant chacun 3 tonnes. Les vis de sable ont été refixées et réparées pour servir de seconde sécurité. Sur les 23 mouillages offerts dans la baie, seuls les 15 destinés aux navires mesurant entre 8 et 20 mètres ont été équipés de ces nouveaux corps-morts pouvant supporter les bateaux les plus lourds. Les 8 autres mouillages toujours équipés de vis de sable sont encore en bon état et ne nécessitaient pas de transformation immédiate. Rappelons que l’utilisation des mouillages est gratuite. Les bouées blanches coniques sont destinées aux bateaux mesurant maximum 8 m de long et pesant 12 tonnes. Quant aux navires mesurant maximum 20 m de long et pesant 25 tonnes ils doivent s’accrocher aux bouées jaunes coniques équipées des nouveaux corps-morts. Si une tolérance de quelques mètres est acceptée sur la longueur des bateaux, le tonnage maximal doit être impérativement respecté. Les unités de plus de 20 mètres doivent se mettre à l’ancre au milieu de la baie.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur