Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D'origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement l'attaché de presse de Jeet Singh et de son groupe de rock Dragonfly. Cécile continue à écrire régulièrement dans divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical et présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l'actualité des 15 derniers jours.
  3 Novembre 2003 - #9
  Évolution juridique de Saint-Barth : les électeurs voteront le 7 décembre
space
Depuis que Brigitte Girardin Ministre de l'outre-mer avait proposé au président de la République le 8 octobre dernier l’organisation le 7 décembre de la consultation électorale de Saint-Barthélemy, tout le monde attendait la réponse du chef de l’Etat. Jacques Chirac a signé le décret fixant la date de cette consultation le 29 octobre. Le dimanche 7 décembre, les 3698 citoyens inscrits sur la liste électorale de l’île auront à répondre « oui » ou « non » à la question suivante : « Approuvez-vous le projet de création à Saint-Barthélemy d’une collectivité d’outre-mer régie par l’article 74 de la Constitution, se substituant à la commune, au département et à la région et dont le statut sera défini par une loi organique qui déterminera notamment les compétences de la collectivité et les conditions dans lesquelles les lois et règlements y sont applicables ? » Depuis le mois dernier et bien que le maire ne l’ait pas jugé utile pendant longtemps, les élus ont pris la décision d’organiser une campagne de communication. Cette action a pour but d’informer la population sur les conséquences du passage de l’île de l’état de commune à celui de collectivité d’outre-mer. Les anciens maires Charles Querrard et Daniel Blanchard, Nicole Gréaux, enseignante au collège Mireille Choisy et adjointe du maire ainsi que Christian Lédée ancien conseiller général et principal du collège ont chacun leur tour donné leurs opinions sur les ondes de Radio St-Barth. Depuis le 15 octobre, chaque samedi entre 12h30 et 14 heures, une grande majorité des habitants sont à l’écoute de la radio locale pour écouter les explications de ces personnalités.Elles ont aussi donné des interviews au quotidien « Today », nouveau support gratuit d’informations locales de deux pages recto-verso imprimé par l’imprimerie St-Barth Offset. Le 1er novembre c’est le notaire Maître Balzame qui a pris le micro afin d’expliquer les conséquences du passage en COM sur le paiement des droits de mutation et de succession. Bien que quelques-uns doutent encore du bien-fondé d’une évolution juridique, la majorité de la population en est déjà fermement convaincue. La consultation du 7 décembre ne devrait être qu’un vote de principe qui aboutira à l’érection de l’île en une collectivité d’outre-mer dotée de compétences jusqu’à présent dévolues à l’état, au département ou à la région. La mise en place par les élus locaux de nouvelles règles dans les domaines dont ils ont demandé le transfert de compétences (notamment l’urbanisme, la fiscalité, la culture et la gestion des infrastructures portuaires, aéroportuaires et scolaires) sera possible dès que la loi organique créant effectivement la nouvelle entité juridique aura été votée par le Parlement, ce qui ne devrait pas être fait avant la fin de l’année 2004 ou le début 2005. Le 7 décembre, les électeurs de Saint-Barth (comme tous les électeurs inscrits sur les listes électorales des communes de l’archipel guadeloupéen) devront également voter « pour » ou « contre » la création d’une assemblée unique en Guadeloupe remplaçant les assemblées départementale et régionale. Ce premier dimanche de décembre promet d’être exceptionnel sur bien des points et en premier lieu parce que ce sera la première fois dans les annales électorales de l’île que l’on votera deux fois le même jour.
space
  A Bientôt
space
  Cécile Lucot
  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur