Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D'origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement l'attaché de presse de Jeet Singh et de son groupe de rock Dragonfly. Cécile continue à écrire régulièrement dans divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical et présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l'actualité des 15 derniers jours.
  18 Novembre 2003 - #10
  St-Barth sous la pluie
space
Depuis dix jours, une onde tropicale stationnait sur les îles du Nord, Porto Rico et les îles Vierges Américaines, bloquée au nord-ouest par un front froid.
À Saint-Barth, la pluie a commencé a tombé dans la matinée du samedi 8 novembre pour la plus grande joie des habitants. L’été avait été sec et la végétation avait besoin d’être arrosée. Samedi soir, la pluie s’est arrêtée quelques heures, juste le temps d’apercevoir entre deux gros nuages menaçants l’éclipse totale de lune entre 21 et 22 heures. Impossible hélas d’admirer les étoiles et l’alignement exceptionnel de 6 planètes de notre système solaire : le soleil, la lune, Jupiter, Mars, Saturne et Chiron formait une superbe étoile de David, visible de Saint-Barth sur les sites internet expliquant le phénomène. Les jours de pluie sont considérés dans les îles comme des jours fastes… Le lundi, il pleuvait toujours. Dans la presse locale, on a titré mariage pluvieux…Mariage heureux pour l’union de Joanna Gréaux et Kléber Questel le 10 novembre. Ce jour-là en 24 heures, il est tombé 86,2 millimètres de pluie soit 86,2 litres par m2, journée record de ces dix derniers jours.
Ces neuf jours de pluie n’ont pas généré de gros dégâts dans l’île. Pas d’inondation dans les quartiers, seules quelques petites coulées de boues et des éboulements de murets sont à déplorer. Dans la baie de Corossol dimanche matin deux ou trois saintoises ont été retrouvées retournées suite aux vagues générées par la houle de la veille. Les pluies ont arrêté les travaux de réfection de la rue Victor Hugo à Gustavia (la rue qui longe Sibarth et par laquelle on monte au Carl Gustav) comme ceux du quai d’honneur et ceux du col de la Tourmente.
Le lendemain 11 novembre, les élus, les anciens combattants et les personnalités de l’île avaient rendez-vous au monument aux morts en milieu de matinée pour déposer une gerbe en commémoration de l’armistice de la première guerre mondiale. Par chance la pluie s’est arrêtée le temps de la cérémonie pour recommencer à tomber en début d’après-midi. Ce 11 novembre 2003 de 6 heures du matin au lendemain 6 heures, il a plu 53 millimètres de pluie. Petite accalmie les deux jours suivants avec 14 millimètres le 12 et 7 millimètres le 13. Le déluge est revenu le vendredi 14 avec 49 millimètres de précipitation. Saint-Barth est restée sous la pluie tout le week-end. Samedi une longue houle de nord de 2m à 2,50m a ravi les surfeurs qui ont passé la journée à l’eau malgré la pluie. Seule une éclaircie de quelques heures dimanche matin a permis aux marins de la frégate Ventôse (navire de la marine française qui faisait une escale de deux jours) de disputer un match de football contre l’équipe locale.
En neuf jours, il a plu 247,8 millimètres soit 1/5 du total annuel des précipitations qui tombent sur l’île. Il faut remonter au passage de Lenny, du 17 au 19 novembre 1999 pour retrouver un chiffre aussi important avec 393 millimètres de pluie tombée en trois jours.
Lundi 17 novembre, l’île s’est réveillée enfin sous les rayons du soleil levant. La journée a été ensoleillée, sans une goutte de pluie, ce qui a permis d’aérer les maisons pour essayer de réduire le taux d’humidité ambiante.
Météo France a annoncé pour cette semaine un temps relativement clément malgré un retour à la normale assez lent et des alizés qui peuvent être encore humides avec des risques de développement orageux.
space
  A Bientôt
space
  Cécile Lucot
  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur