Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    Cécile Lucot vit à St-Barth depuis neuf ans. D'origine bordelaise, cette journaliste professionnelle a été la rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans. Elle est actuellement l'attaché de presse de Jeet Singh et de son groupe de rock Dragonfly. Cécile continue à écrire régulièrement dans divers magazines comme Mer Caraïbes et Tropical et présente 1 à 2 fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l'actualité des 15 derniers jours.
  4 Octobre 2003 - #7
  Départ du sous-préfet Patrice Latron
space
  Cocktail en fin d’après-midi vendredi 26 septembre à la sous-préfecture pour le départ du sous-préfet des Iles du Nord. Patrice Latron a battu tous les records de longévité à cette fonction, 39 mois, le représentant de l’état dans les îles de Saint-Martin et de Saint-Barth passant en moyenne 20 mois à ce poste. Dans son allocution, Patrice Latron a déclaré avoir passé « trois années merveilleuses » et a insisté sur « la force et la chaleur des relations humaines franches et directes » qu’il avait entretenues avec les personnalités de Saint-Barth. Au cours de ces trois années, le sous-préfet s’est particulièrement investi dans le domaine de l’environnement en organisant des tables rondes qui ont abouti à la création d’un nouvel arrêté préfectoral réglementant plus précisément les activités autorisées au sein de la réserve marine naturelle de Saint-Barth. Patrice Latron est affecté au ministère de l’outre-mer à Paris où il va s’occuper de la gestion des problèmes de sécurité civile et des indemnisations post-cycloniques. Son successeur Maurice Michaud est arrivé de Marseille le 1er octobre où il était chargé de la prévention des feux de forêt à la préfecture des Bouches-du-Rhône. C’est la quatrième fois que Maurice Michaud occupe la fonction de sous-préfet.
  Ouverture de la halle aux poissons
space
  Animation à l’espace Gambier le 27 septembre avec l’ouverture de la halle aux poissons dont je vous parlais dans ma chronique n°6. Plus de 250 personnes sont venus ce samedi matin acheter dorades et thons fraîchement pêchés.
La mairie a décidé d’assurer l’entière gestion du bâtiment, mettant gratuitement l’endroit à la disposition des pêcheurs. À charge pour eux d’établir la liste des pêcheurs enrôlés qui pourront venir vendre leur poisson. Ce matin-là, les pêcheurs se disaient ravis de l’ouverture de cette halle, jusqu’à présent ils étaient obligés de vendre leur poisson sur la voie publique. Le temps où les camionnettes stationnaient à côté du Sélect, les glacières remplies de poisson couvert de glace, un panneau écrit à la main annonçant les prix de vente, serait-il révolu ?
Dès à présent, la halle est ouverte tous les jours de 6h à 18h du lundi au samedi et de 6h à 12h le dimanche mais les pêcheurs ne seront pas toujours présents quotidiennement, le résultat de leur pêche dépendant des conditions climatiques.
Cette nouvelle activité ne doit pas faire oublier la halle aux poissons de Fernand située en bas de la côte de Camaruche. Fernand Pineau et Olivier Laplace, deux pêcheurs du vent de l’île, pêchent ensemble depuis 1989 et proposent du lundi au samedi sur leur étal à partir de 10h30, dès leur retour de la pêche, poissons de casiers et langoustes.
  L’ADSL prochainement à Saint-Barth
space
  On l’espérait depuis deux ans, Philippe Dutertre le responsable de France Télécom pour les Iles du Nord confirme que cette ligne numérique permettant une connexion à internet à haut débit (tout en laissant la ligne de téléphone utilisée disponible pour les appels) sera disponible début octobre dans l’île. Dans un premier temps, seuls les abonnés dépendant du central téléphonique de Gustavia pourront bénéficier de Asymetric Digital Suscriber Line. Ceux qui sont reliés au deuxième central de l’île placé à Lorient doivent encore attendre quelques mois. Quatre conditions pour pouvoir accéder à cette connexion à haut débit, avoir une ligne de téléphone et pour le moment être situé à moins de 5 kms du central téléphonique. Il faut également acheter un modem externe spécial ADSL et s’abonner à une des 3 formules correspondant à trois vitesses de connexion différentes, la vitesse de réception restant toujours 2 ou 3 fois supérieures à la vitesse d’émission. L’ADSL arrive à Saint-Barth mais il reste encore quelques problèmes à résoudre avant que tous les abonnés France Télécom qui le souhaitent puissent accéder à cette nouvelle technologie.
space
  A Bientôt
space
  Cécile Lucot
  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur