Les Nouvelles
- bimensuelles -
Par Cécile Lucot
    D’origine bordelaise, Cécile Lucot vit à St-Barth depuis dix ans. Après avoir été rédactrice en chef du St-Barth Magazine pendant six ans, elle a travaillé pour le quotidien d’informations locales Today. Elle écrit régulièrement pour différents magazines et présente une à deux fois par mois sur St. Barth Online une synthèse de l’actualité des quinze derniers jours.
  1 Juin 2006 - #60
ministre Visite du Ministre de l'Outre-mer

Arrivé lundi 29 mai à St-Martin, François Baroin a été froidement accueilli par les élus de la partie française qui se sont déclarés « déçus » et « trahis. Dans son discours, Albert Fleming a également reproché au Ministre ne pas avoir été consulté pour la rédaction du projet de loi organique, un texte qui, selon le Maire st-martinois, n'accorde « ni l'autonomie ni les outils essentiels pour avancer ». François Baroin a souhaité que le débat "retrouve le chemin de la sérénité », rappelant le déficit chronique de la gestion municipale depuis des années et le soutien important de l'état dans de nombreux domaines tels l'immigration ou l'entretien des routes. Il a ajouté que la création d'un nouveau statut était un sujet difficile à mettre en œuvre et que le gouvernement désirait pour l'île une évolution statutaire en douceur. Le lendemain à St-Barthélemy, le Ministre a reçu un accueil républicain aux couleurs des petits drapeaux français agités par la population venue l'attendre à sa descente de l'avion. À l'hôtel de ville, le Maire Bruno Magras lui a solennellement souhaité la bienvenue et l'a remercié de sa visite « qui revêt un caractère particulier puisqu'elle s'inscrit (...) dans le cadre d'une évolution statutaire demandée par les élus, promise par le Président de la République lors de son discours le 20 mars 2000 en Martinique et massivement approuvée par la population le 7 décembre 2003 ». Une demande d'évolution réclamée les élus st-barths depuis quarante ans, le maire a rappelé que son prédécesseur Rémy de Haenen avait sollicité au nom de son conseil municipal un statut particulier pour la première fois, lors du passage en 1964 du Général de Gaulle. Bruno Magras n'a pas caché son inquiétude devant l'absence de calendrier fixé pour le débat parlementaire et a terminé son discours en demandant que le Gouvernement utilise la procédure d'urgence pour que le texte soit examiné par les parlementaires avant les échéances électorales de 2007. Victorin Lurel, président du conseil régional et député socialiste de la circonscription a pris alors la parole pour s'associer aux paroles du Maire et solliciter un examen du texte pendant une session extraordinaire du Parlement. François Baroin a rappelé que le texte venait d'être approuvé en conseil des ministres et déposé sur le bureau du Sénat le 17 mai. « Le processus d'évolution statutaire de St-Barthélemy est désormais bien avancé. Il reste encore à le faire aboutir (...) cette mise en place doit intervenir au plus tard au début de l'année 2007 ». Énonçant un calendrier idéal avec une lecture par le Sénat pendant l'été, une discussion parlementaire à la rentrée d'automne puis une adoption rapide, le Ministre de l'outre-mer a insisté sur le caractère consensuel qui a toujours entouré la démarche des élus st-barths en Guadeloupe et qui lui paraît de bon augure pour les débats au Parlement. Ses propos ont été élogieux quant à l'excellence de la gestion de l'île qui se traduit par une situation financière remarquable et un régime fiscal que les élus souhaitent clarifier, travaillant dans cet objectif en étroite collaboration avec le Ministère des Finances. Il a terminé son discours en confirmant qu'en « 2007 au plus tard (...) votre statut d'autonomie vous confiera les clés de votre destin au sein de la république. Soyez assuré de ma volonté et de celle du gouvernement de respecter ce choix et d'accompagner sa mise en œuvre », des propos optimistes auxquels les élus ont été sensibles. Le Maire s'est déclaré plus confiant quant à l'aboutissement proche du dossier, le Ministre ayant annoncé une date butoir d'adoption du texte avant la fin de l'année.

theatre Festival de théâtre

Du 5 au 13 mai, la cinquième édition du festival de théâtre a clôturé la saison culturelle 2005/2006. À l'affiche les spectacles de deux comédiennes françaises, Marianne Sergent (en photo) et Clémence Massard ainsi que « Ubu roi » et « La nuit de Valognes », deux pièces interprétées par la troupe SB Artists. L'événement orchestré par Nadège Emmanuélian co-fondatrice et metteur en scène de la troupe locale de théâtre séduit chaque année un public de plus en plus nombreux. Cette année, les représentations ont eu lieu dans la salle des festivités de la nouvelle capitainerie. Utilisée en PC Presse pour les journalistes qui couvraient l'arrivée de la Transat ag2r, elle a été transformée en théâtre en moins de 24 heures par les bénévoles de SB Artists qui ont terminé de monter la scène et les décors quelques heures avant la représentation. Les spectacles ont été filmés par l'équipe d'Ankou Culture, société de production dirigée par Isabelle d'Effendhal dont l'objectif était de réaliser un film sur la culture à St-Barth. La jeune femme a également rencontré des natifs de l'île pour leur demander leur perception de l'art. Le film, actuellement en cours de montage, devrait être projeté l'année prochaine pendant le festival du film caribéen.

space

  A Bientôt

  Cécile Lucot

  
space
  Nouvelles & Commentaires     Archives     Guide du Visiteur